level10-650

Existerai-t-il une saison, une bonne saison, pour acheter son ordinateur ? Serait-ce comme les champignons ?

Étonnamment … oui !

Non, ne cherchez pas, ce n’est pas le printemps, l’automne, ou une de ces saisons régies par les cycles solaires. Mais par le développement des technologies.

Avez-vous remarquer qu’acheter un modèle de voiture juste après la sortie du dernier de la maque désirée permet de réaliser des économies ? Si oui, le principe est le même, si au contraire cela ne vous avait pas sauter aux yeux, vous apprendrez quelque chose.

Ainsi, vendre la Renault Mégane fin 2012 au prix du modèle de Mégane prévu en 2013 serait un peu discriminatoire par rapport au gain en technologie avancé par la marque. Il faut une différence au niveau du prix, pour permettre au consommateur d’avoir vraiment l’impression d’obtenir un modèle supérieur en achetant celui de 2013.

Et bien c’est pareil avec les ordinateurs. Et ce qui donne le ton, ce n’est pas la période de l’année, mais les annonces de sortie des nouveaux processeurs.

Tout comme pour une voiture, il ne serait pas commercial de vendre un processeur « ancienne génération » le même prix que le dernier, le plus puissant et doté de tant d’innovations, alors qu’en même temps il n’est pas possible d’augmenter réellement le prix de ce nouveau processeur, faute de quoi la clientèle se trouverait refroidie. Et la loi de l’offre et de la demande est ainsi faite, que si le prix est trop élevé, la marque trouvera moins d’acheteurs … et du coup devra baisser considérablement ses prix avant qu’il n’y revienne !! Résultat suicidaire, il est donc nécessaire pour les fabricants de vendre moins cher ses processeurs avant la sortie du dernier né. Ce qui permet, en plus, d’écouler les stocks.

Et comme le prix d’un ordinateur est principalement conditionné par le prix de son processeur, de la mémoire et de la carte graphique qui l’équipent, ce sont là des éléments qu’il est bon d’observer pour choisir le meilleur moment pour effectuer un achat.

Processeur de 4ème génération

Ainsi, il est fortement déconseiller (fin mai 2013) d’acheter tout de suite une machine. Une nouvelle gamme de processeur allant faire son apparition, le prix des précédents devraient baisser. Entre un achat effectué aujourd’hui, et  l’acquisition de la même machine dans trois mois … plusieurs centaines de francs devraient être économisés. A moins, bien évidemment, de vouloir profiter de la toute dernière technologie. Et dans ce cas, idem ! Mieux vaut attendre que cette nouvelle gamme trouve sa clientèle, les premiers servis seront ceux qui payeront le plus cher, pour une technologie identique.

En bref, la gamme de processeur Intel Haswell devrait sortir prochainement, et être disponible en Europe et en Suisse vers juin/juillet 2013 (4 juin en théorie). Acheter maintenant une machine équipée d’un processeur de technologie inférieure, alors qu’elle sera bien moins chère aux alentours de l’automne, ou se précipiter sur les nouvelles machines équipées de ce tout dernier processeurs ne sera intéressant que pour les geeks (sans connotation péjorative) désireux de faire partie, pour quelques mois, des propriétaires de machines les plus avancées.

Faites donc votre choix : être les premiers à posséder un Haswell et payer très cher ce « luxe », acheter tout de suite un pc équipé d’une technologie dépassée dans quelques jours, alors que son prix baissera dans 2 ou 3 mois … , ou attendre un peu.

Fuite

Une fuite prédirait déjà une seconde génération de processeurs Hardwell

A noter que le successeur à la technologie d’Haswell devrait (spéculation !?) sortir entre fin 2014 et début 2015 … son nom de « code » serait « Skylake ». Et toujours dans le domaine des spéculations, le Haswell lui-même ne devrait pas durer très longtemps, rapidement remplacé sur le marché par un Haswell de seconde génération (2014 déjà ! selon une fuite révélée ici). Et là, il y a « plus grave » : ces secondes générations de processeurs Haswell permettrait l’usage de mémoire DDR4 …

En gros, nouvelles cartes graphiques double processeurs, à la mémoire surgonflée, dont les prix vont baisser, nouvelles mémoires DDR4 (actuellement le must est DDR3) qui vont faire baisser le prix de la technologie actuelle, et nouveaux processeurs (au moins deux séries à la sortie très rapprochée) rendraient les ordinateurs actuels les plus puissants … relativement obsolètes. Et donc, très bon marché, pour en réalité des performances très élevées.

Si vous n’avez pas tout suivis, ne retenez que ce conseil : pour un pc de bureau ou de jeu, attendez l’automne pour investir dans un nouveau pc, les prix vont chuter, à moins que vous ne souhaitiez le tout dernier cri, et dans ce cas mieux vaut attendre le milieu de l’année prochaine, puisque la future génération de processeurs sera peut-être déjà dépassée, ou dans le pire des cas, leur prix aura bien baissé également. Pour un portable, attendre l’année prochaine, les futurs processeurs devraient permettre de doubler l’autonomie des batteries.

Nous n’abordions ici que des exemples liés aux ordinateurs équipés de processeurs Intel. Il est évident que la même stratégie peut être employée avec des marques concurrentes, comme AMD. Un vendeur sérieux, qui basera sa relation sur la confiance et non pas le gain, devrait être à même de vous renseigner. Il ne vous le dira pas évidemment si vous ne lui poser pas la question. Aussi n’hésitez pas à glisser une interrogation dans le style de « Il ne va pas y avoir de nouveaux processeurs / cartes graphiques qui vont sortir bientôt ? ». Un vendeur spécialisé n’hésitera pas à se livrer sur ses connaissances quant aux futures sorties. Et piégé, il ne pourra que vous renseigner sur la question suivante qui sera « Donc, le prix des i7 devrait bientôt baisser, non ? » … Oh, il y aura certainement du déni « commercial », dans le but de ne pas déprécier le produit actuel, un désaveu dans le genre « le prix restera très longtemps le même car la clientèle est très désireuse de continuer cette gamme ». Mais là, vous ne serez pas face au vendeur le plus honnête, juste face à un bon vendeur … pour son patron ou son enseigne. Beaucoup admettrons l’inévitable : « oui, une forte baisse sur ces modèles devrait avoir lieu d’ici la fin de l’année ».

Allez, bonne chasse, et ne soyez pas trop frustrés si votre calcul se révèle avoir pu être encore meilleur, si vous aviez acheté 1 mois avant ou après, car souvenez-vous qu’il s’agit là de jouer un peu à la bourse, à savoir de spéculer sur les marchés … et les meilleurs s’y trompent parfois. Reste que, globalement, les informations que vous trouverez dans cet article vous éviteront certainement un gros déficit, par un achat mal calculé quant à sa période.