Non je ne tire pas la sonnette d’alarme parce que Paris depuis trois matchs en ligue 1 et qu’on décrète une pseudo-crise qui n’existe pas c’est simplement un léger passage à vide pour les parisiens. La réflexion se base plutôt sur l’évolution du jeu parisien depuis l’arrivée de l’italien dans la capitale qui est assez proche du néant.

 

Rome ne s’est pas construit en un jour. Le PSG non plus c’est sur. Depuis le début de la saison Paris passait au travers des critiques virulentes grâce à ses résultats et son classement Seulement le jeu proposé reste de piètres qualités et l’équipe s’en sort grâce aux talents individuels de Ménez et Ibrahimovic et l’excellent début de saison de Matuidi. Tout cela conjugué au rempart italien Sirigu on obtient un mélange parfait pour la base d’une bonne équipe qui n’arrive décidément pas à se construire.

Pour inciter les grands joueurs à venir dans la capitale QSI a recruté en lieu et place de Kombouaré (pourtant leader à la mi-saison avec Paris) le grand Carlo Ancelotti. Force est de constater que pour l’instant ce choix ne s’avère pas payant. Ancelotti n’a pas su conserver pendant les six mois suivants la place de leader et Paris a fini deuxième.

Cette nouvelle saison et son recrutement galactique était sensé couper court à toutes prétentions de titres pour les autres équipes de Ligue 1, cependant plus le temps passe moins la prétendue domination parisienne fait peur. Soyons honnête le PSG n’effraie pas plus que ça les autres équipes Ibrahimovic si.

L’ibra-dépendance du PSG montre à quel point le jeu parisien ne repose sur rien. On ne sent pas de collectif spécialement soudé, ni d’identité de jeu. Le spectacle individuel offert par certains joueurs talentueux ne suffit pas à cacher les insuffisances des actions collectives.

Surtout que l’équipe type ne s’est pas encore dégagé. Bodmer et Hoarau aux vues de leurs dernières prestations semblent s’être écartés d’une place de titulaire mais pour le reste… Quid de Sakho ou Alex ? Van Der Wiel ou Jallet ? Qui va perdre sa place au milieu Matuidi ? Verratti ? Pastore ? Ou Motta va t’il rester sur le banc à son retour ?

La dernière hypothèse parait peu probable au vue du manque d’impact du milieu parisien. A moins que l’argentin Lavezzzi décevant depuis son arrivée ne soit sacrifié. Beaucoup de questions qui doivent hanter l’esprit d’Ancelotti.

Seulement peut-il faire de ce groupe une équipe. Je ne remets pas en cause les compétences d’Ancelotti qui est un très grand entraineur cependant parfois même avec les meilleurs il peut arriver que la mayonnaise ne prenne pas.

Espérons pour lui qu’il arrive à redresser la barre rapidement sinon qui sait peut-être que Mourinho suivra Cristiano Ronaldo à Paris…