Bande auto-réfléchissante prise dans un faisceau de lumière. Image PTI

[* cet article cite des informations qui étaient valables le 29.10.2012 - il semble relativement dépassé depuis (juridiquement) - Pour des informations à jour, prenez contact avec la Gendarmerie si vous avez un doute, ou consultez la Presse et les sites spécialisé, notamment le site de la FFMC]

Peut importe votre nationalité, tout comme pour le double éthylotest, il faudra vous y plier.

Dès le 1er janvier 2013 entre en vigueur un vieux décret pourtant décrier : les conducteurs de deux roues d’une cylindrée supérieure à 125 cm3 devront porter un brassard auto-réfléchissant. Enfin, presque.

En réalité, ce sera nécessaire si le blouson moto ne comporte pas lui-même au moins 150 cm2 de matériau auto-réfléchissant. Vous savez, ces bandes qui brillent dans les phares. Et bien, dans ce cas, il faudra bien porter quelque chose. Et tout ceci est défini par un arrêté ministériel, qui stipule que dans ce cas le conducteur (et son passager s’il y en a un) devra porter un brassard auto-réfléchissant, visible de devant et de derrière, et de chacun des côtés, ce qui signifie en fait : un à chaque bras.

La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère), qui s’était déjà opposée au port d’un gilet jaune, hurle au scandale et invite tous les motards à désobéir à ce nouveau règlement. D’une part, parce qu’en cas d’infraction il en coûtera une amende de 68 euros, et pour les permis français un retrait de 2 points. Disproportionné, selon eux, par rapport à ce qu’encourt un automobiliste pour une infraction équivalente. Laquelle ? Certains avancent l’absence du gilet fluo de sécurité à bord d’un véhicule. Bon, franchement pas vraiment de rapport. Mais il est évident qu’il s’agit là d’une sanction très lourde. Sachant que les motos roulent déjà avec les feux de croisement allumés en plein jour, et qu’à ce moment de la journée un matériau auto-réfléchissant ne sert à rien. D’autre part, parce qu’il est pas moins dangereux de circuler sur une cylindrée inférieur à 125 cm3 … quoi que, bien au contraire.

Des arguments qui sont loin d’être stupides. Mais à quel prix faudra-t-il remettre en question des efforts pour sécuriser la route ? Aussi stupide que soit ce nouveau règlement, il sauvera peut-être une seule vie, et ce sera déjà de l’or. Toujours est-il que le gouvernement français s’est fourré le doigt dans l’oeil. S’il peut être louable d’essayer d’augmenter la sécurité, des actions plus réfléchies et abouties (sans jeux de mots) que celle-ci seraient beaucoup plus appréciées ! Contraignante, peu convaincante, coûteuse, elle est une belle perte d’énergie et un joli coup de fusil dans le pied : crédibilité perdue.

Toujours est-il que pour ceux qui ne souhaitent pas jouer au révolutionnaire de la « sécurité » routière en entrant dans la résistance, il faudra donc penser à se munir de ces fameux brassards. Et deux paires serait plus prudent, dans le cas ou un passager devrait prendre place à l’arrière du deux roues.

Sources et liens : image FFMC + PTI -//

FFMC : http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article2430

Décret : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=CCB48A6494BFC9219C5769A8C45666B5.tpdjo05v_3?cidTexte=LEGITEXT000006074228&idArticle=LEGIARTI000025110669&dateTexte=20121028&categorieLien=id#LEGIARTI000025110669