Tsonga a perdu se deuxième finale cemois-ci à Stockholm contre Berdych son chat noir du moment. Ce qui lui a permis d’engranger des points pour espérer se qualifier une nouvelle fois pour les Masters.

Vous allez me dire comment pourrait-il viser plus haut ? En prenant un entraineur tout simplement.

Lorsque Tsonga stagnait en 2011 il décida alors de se séparer au bout de 7 ans de collaboration de son entraineur Winogradsky poir se trouver lui-même et pouvoir s’enrichir d’influences extérieures.

Il va alors avoir de très bons résultats, les meilleurs qu’il n’a jamais eu d’ailleurs puisqu’il obtient ses meilleurs classements en étant notamment 5ème mondial début 2012.

Seulement voila Tsonga s’est trouvé mais revient désormais au même problème qu’en 2011 il stagne. Enfin il cale pour être plus exact. Il a du mal à aller chercher des bon résultats dans les grands tournois contre les meilleurs mondiaux qui sont juste devant lui. L’exemple le plus frappant reste son quart de finale à Roland-Garros face au numéro 1 mondial de l’époque Djokovic. Il mène alors 2 sets à 1 et malgré plusieurs balles de match il ne parvient pas à conclure perdant finalement le match.

Tout comme sa finale à Stockholm ou il gagne 6-4/4-2 avant de s’écrouler complétement et de perdre une nouvelle finale.

L’avantage qu’à Tsonga par rapport à ses concurrents directs c’est qu’il peut progresser sur beaucoup de plans techniques comme le revers ou la volée. Une grosse partie de son jeu est basé sur la puissance mais il peut aller beaucoup plus loin sur le plan tennistique.

Simplement il ne faudra pas se tromper sur le choix de l’entraineur. Le challenge peut en intéresser beaucoup pour le potentiel du joueur tout d’abord. Et puis aussi parce que Murray a montré qu’entrainé par Lendl un ancien grand joueur il pouvait aller loin en étant champion olympique et vainqueur d’un grand chelem pour la première fois.

 

Nous verrons ce qu’il en adviendra mais le fait est que le nom d’Agassi comme coach se murmure ce qui serait vraiment une chance formidable pour le manceau.