Il est là !

Et voilà, tout le monde l’attendait depuis des mois, le nouvel iPhone 5 est là, en chair et en os ou plutôt en verre et en aluminium.

Comme toujours avec les produits Apple, les rumeurs allaient bon train jusqu’à hier soir. Pour une fois d’ailleurs, tout était juste ou presque : taille de l’écran, nouveau connecteur, support de la 4G… Apple aurait-il failli dans son culte du secret ?
Mais pour la première fois (deuxième peut-être avec l’iPhone 4S), Apple déçoit !

L’iPhone 3 était une révolution technologique dans le monde naissant des smartphones (le système iOS y étant pour beaucoup), l’iPhone 4 a inauguré un profond changement esthétique avec un design novateur et a lancé le principe des écrans haute-définition (Retina). Je passe sur les versions « s », 3GS et 4S qui ne sont que des upgrades matériels des modèles précédents.

Pour la sortie des versions 3 et 4 de l’iPhone, l’engouement du public fût total. On criait au génie en parlant de feu Steve Jobs et Apple était alors considéré comme la marque qui innove.

Cette fois- ci, comme le dit Jérôme Colombain, chroniqueur sur France-Info, pas d’effet « waou » avec l’iPhone 5. Certes, le design change un peu avec l’emploi d’aluminium et de verre, le poids diminue (112g contre 140 pour le 4S), la taille de l’écran est augmentée dans le sens de la longueur et le cœur du téléphone devient plus performant avec un processeur A6, l’appareil photo/vidéo gagne (un peu) en qualité et quelques caractéristiques supplémentaires complètent le tableau : support de la 4G (aux USA en tout cas), 3 micros, appareil photo frontal capable de filmer en 720p.

Evolution plutôt que révolution

Bref, une belle évolution du modèle précédent mais pas de révolution cette fois-ci. C’est dommage, d’autant plus que la concurrence et notamment l’alliance Samsung/Google Androïd a rattrapé son retard. On attendait beaucoup plus d’Apple, qui depuis plusieurs années, tire tout le marché des smartphones vers le haut. Le concept du smartphone serait-il arrivé à maturité ? C’est possible, mais je ne peux m’empêcher de penser que la disparition de Steve Jobs a porté un coup dur à la capacité d’innovation d’Apple. Le gourou de la marque à la pomme était connu pour avoir une longueur d’avance et à imposer des choix audacieux à ses ingénieurs et designers. Avec l’iPhone 5, on est aux antipodes de l’innovation.

Reste la sacro-sainte « expérience utilisateur »… iOS est très, très bon et la version 6 ne devrait pas décevoir et pourrait continuer de donner un avantage à l’iPhone 5 sur ses concurrents, même si les dernières versions d’Androïd (même avec une surcouche maison chez Samsung) ont fait des progrès spectaculaires.

Faut-il acheter l’iPhone 5 ?

Si vous n’avez pas d’iPhone ou si vous avez un vieillissant 3GS, la réponse est oui. Ne serait-ce pour bénéficier de la puissance et des fonctionnalités d’iOS 6 ainsi que d’un appareil photo bien plus qualitatif. Par contre, si vous avez un iPhone 4 ou 4S, je pense que c’est inutile, sauf à avoir envie de disposer à tout prix du dernier modèle et de rester à la mode.

Personnellement, étant propriétaire d’un iPhone4, j’attendrai l’iPhone 6 ou 7… ou j’irai voir du côté de la concurrence si jamais Apple cessait définitivement d’innover. D’autant plus qu’à 679 euros sans abonnement, l’iPhone reste un produit extrêmement cher pour la majorité des gens en ces temps de crise. Même si on peut revendre son 4 ou 4S pour financer en partie l’iPhone 5, je pense que ça vaut le coup de réfléchir à deux fois avant de changer, surtout si vous êtes satisfait de votre modèle actuel.

Sans compter le coût financier, humain et écologique de cette « obsolescence programmée »  : Apple a lancé 5 iPhone en moins de 5 ans ! Même si le marché de l’occasion est dynamique en ce qui concerne les iPhone, on peut tout de même se demander si cette course en avant est bien pertinente… surtout quand on voit le peu d’évolution entre un modèle et son successeur. Et si on se contentait d’un nouvel iPhone tous les 2 ans ? Peut-être aurions-nous des appareils bien plus performants d’une génération à l’autre ?

Source image: Apple