Vous avez certainement entendu parler de ce fait divers où l’une des victimes d’une escroquerie est allé chercher le coupable chez lui pour l’amener à la justice.

L’histoire se déroule à Niort. La victime, accompagnée de deux amis, est allé cueillir le suspect à son domicile. Ce dernier a été enlevé, ligoté et conduit nu (oui nu vous avez bien entendu) au commissariat par ces justiciers.

Si le suspect a bien été emprisonné par les policiers, les justiciers autoproclamés ont aussi été mis en garde à vue, après être rentré préalablement chez eux certainement fier de leurs actions. Ils seront jugés pour enlèvement, séquestration et violences.

La question se pose donc ici de savoir : Les hommes devraient-ils dans certains cas pouvoir faire justice eux-mêmes ?

Je peux comprendre que la victime se soit sentie mal mais pourquoi conduire le suspect nu au commissariat, l’humilié devant des dizaines de spectateurs après l’avoir visiblement battu ?

Certes l’histoire ne nous dit pas si les hommes avaient déjà porté plainte et s’étaient vus réduits à faire le travail que les policiers semblaient rechigner à effectuer mais de telles mesures étaient elles vraiment nécessaires ?

S’il est vrai que la justice ne porte quelque fois pas bien son nom, l’homme a trop tendance à vivre selon la loi du talion et à même surenchérir quand ils se sentent offensés.

Pascal a bien raison quand il dit : « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. »

Malgré le crime commis, rien ne devrait justifier cette violence et cette humiliation gratuite.

Auraient-ils dû tout faire pour le livrer à la justice ? Oui

Les moyens employés étaient-ils corrects ? Non

Devraient-ils être jugés pour leurs actions ? Oui

Qu’importe notre façon de voir la fin ne peut toujours justifier les moyens.