Aujourd’hui le grand dossier de l’été continue avec ce second volet où nous allons voir les différents appareils photo, leur utilité et tout ce qu’il y a à savoir sur ces engins.

Pour ceux qui auraient raté le premier épisode, vous pouvez le retrouver ici:

¨

  • Première leçon: La base – Publié le 7 juillet
  • Deuxième leçon: Les différents appareils – Publié 14 juillet 2012
  • Troisième leçon: Objectif et capteur – Publié le 21 juillet 2012
  • Quatrième leçon: Exposition et PDC – Publié le 28 juillet 2012
  • Cinquième leçon: La composition – Publié le 04 août 2012
  • Sixième leçon: Les différents cadrages – Publié le 11 août 2012
  • Synthèse du dossier: Publié le 18 août 2012

Nous pouvons donc entrer sans attendre dans le vif du sujet…

Les différents appareils photo:

Je vais donc vous présenter des trois appareils que l’on utilise en règle général et laissant des appareils très spécifiques comme le moyen format de côté. Nous allons surtout nous intéresser aux appareils que la plupart des gens vont utiliser

Je vais également faire abstraction des objectifs, car l’objectif est une partie si importante de l’appareil photo, que je vais lui consacrer un article à lui tout seul.

Le compact

Le compact est un appareil de petite taille qui est composé d’une surface sensible (en règle général un CCD 1/1,27″), d’un objectif, qui peut faire office de zoom et pour finir très souvent d’un petit flash.

(je profite de parler du flash pour vous donner la grande explication sur les yeux rouges voir la fin de l’article)

Malheureusement de plus en plus de ces appareils n’ont plus de viseurs optiques. Ce qui vous oblige à viser à travers l’écran. Heureusement, la qualité des écrans s’améliore, mais en plein soleil ce n’est pas toujours facile.

Les avantages du compact son nombreux. Il est petit et se transporte donc facilement. Il est facile d’emplois et souvent ludique…etc

Les désavantages sont tout aussi nombreux. Généralement la qualité des photos reste décevante. On n’a aucun contrôle réel sur l’image, la latence au déclenchement est souvent catastrophique (temps entre le moment ou l’on appuie sur le déclencheur, et le moment ou la photo est véritablement prise) l’objectif que l’on à ne peut être changé…etc

Je ne critique pas les compacts, comme je l’ai dit, ils ont leur avantage et leur défaut.

Le reflex

Le reflex tire son nom du fait que l’on vise à travers son objectif par un jeu de miroir.

Il se présente sous la forme d’un boitier dont les objectifs sont interchangeables. (À noter que les appareils photo télémétriques ont des objectifs interchangeables, mais ne sont pas des reflex, car leur visée ne se fait pas à travers l’objectif.) Il a une visée reflex de bonne qualité, généralement de taille plus grande que les compacts ses « options  » sont souvent plus nombreuses et sa qualité de construction meilleure. Il a un grand capteur numérique (généralement 1,5 fois plus petit qu’un film 24*36 ce qui fait que l’on peut mettre presque 20 fois le capteur d’un compact sur le capteur d’un reflex)

Les avantages du reflex sont sa polyvalence. Du fait que l’on peut changer d’objectif, il peut s’accommoder de presque tous les styles de photo. Son côté simple d’utilisation, tout en permettant si on le souhaite un contrôle complet de la prise de vue, la quasi-inexistence d’une latence au déclenchement, la possibilité de travailler en RAW…etc

Les désavantages sont bien entendu sa taille et son poids (plus lourd que la plupart des compacts) son bruit au déclenchement, le fais de devoir posséder plusieurs objectifs si on veut progresser…etc.

Le reflex a comme toute chose des défauts, si vous faites de la photo pour illustrer votre blog et des photos de famille sans chercher une qualité précise, le compact serra parfait pour vous. Si vous cherchez à faire des photos avec une qualité et une liberté plus grandes, il faut vous tourner du côté du reflex.

L’hybride:

Comme son nom l’indique, l’hybride est une sorte de mutation entre le compact et le reflex. À première vu on pourrait penser qu’il joint le meilleur des deux mondes, compacité, grand capteur, objectif interchangeable..etc.

Malheureusement, ce n’est pas vraiment le cas, ces appareils coût cher et n’offre pas tant qu’on l’imagine. Je vous laisse consulter un article complet écrit dans nos colonnes sur le sujet: Les appareils hybrides

Et comme promis, voilà pourquoi on a les yeux rouges sur certaines photos:

Comme vous le savez sûrement, les yeux rouges arrivent après un joli coup de flash. Le fait est que quand on a besoin du flash, c’est parce que l’ambiance lumineuse est trop faible pour bien exposer ça photo (on parlera d’exposition dans 2 articles) donc on a besoin d’un apport supplémentaire de lumière.

Sauf que l’être humain lui n’a pas de flash, et quand il fait sombre, sa pupille se dilate au maximum pour laisser entrer le plus de lumière possible.

Arrive donc le moment où l’on veut faire une photo dans un endroit sombre ou il faut un flash alors que vos pupilles sont dilatées. Le flash de lumière très rapide va vous éblouir, car vous n’aurez pas le temps de rétracter votre iris. Du coup la lumière du flash va tranquillement continuer son chemin jusqu’au fond de votre oeil pour venir éclairer de façon brutale votre macula, qui baignée dans un sang rouge et vital va sous l’assaut des photos violant refléter le rouge de son sang qui la nourrie. En d’autres termes, le coup de flash éclaire le fond de votre oeil teint de rouge par le sang qui s’y trouve.

C’est pourquoi certains appareils ont plusieurs séries de petits flashs avant de déclencher la photo histoire de laisser le temps à votre pupille de rétrécir et ainsi de permettre que la lumière du flash ne vienne pas éclairer le fond de votre œil.