Laurent Blanc dont le contrat de sélectionneur s’achevait après l’Euro a donc décidé de ne pas poursuivre l’aventure avec l’équipe de France. Quelles sont les vraies raisons de cette séparation ?

Après l’élimination on a encore stigmatisé le comportement de l’équipe de France pour le dérapage d’un ou deux joueurs, et donc imputé cela à la décision d’arrêter de Laurent Blanc. Je pense que c’est faux.

D’abord parce qu’à part Nasri et des querelles de vestiaires, habituelles dans une équipe, il n’y a pas eu d’incidents. Car M’Vila quelque peu énervé parce qu’il est remplacé n’est en rien une  affaire. Simplement un compétiteur qui est frustré de n’avoir rien pu faire face à l’apathie de l’équipe de France et qui sent la défaite se profiler. Rien de plus surtout qu’ensuite il se serait excusé auprès de Blanc. Enfin il faut voir si on préfère voir ça, qu’un joueur content de sortir.

A croire que les bleus sont la seule équipe à avoir des problèmes ! Il y a des tensions partout, des joueurs qui dérapent partout il va falloir à un moment ou à un autre arrêter de voir Knysna à chaque fois qu’on voit l’EDF.

Si « Le Président » a choisi de partir c’est je pense pour deux raisons.

La première c’est tout simplement à cause de ses relations avec le président Le Graët. Ils ne sont jamais spécialement bien entendu. Et ils avaient surtout deux gros points de divergence. Le staff était pour le président de la FFF beaucoup trop garni et il demandait la réduction de ce dernier, ce qui aurait permis au passage quelques économies. Et le contrat. Blanc voulait un contrat qui aille jusqu’en 2014 pour la coupe du monde ce que Le Graët n’a jamais voulu. Blanc n’apprécie guère qu’on ne lui fasse pas confiance et qu’il soit sans cesse jugé.

 

La deuxième et pas des moindres son avenir. Blanc a plus à perdre qu’à gagner dans cette histoire. Sa carrière d’entraineur est encore jeune il n’a commencé qu’il y a 4 ans avec Bordeaux. Le groupe qui attend l’équipe de France pour les qualifications avec l’Espagne notamment, est difficile puisque seul le premier de chaque groupe est qualifié. Et il pourrait y avoir de grosses équipes en barrages si la France finissait deuxième du groupe. Pour n’importe quel sélectionneur une non-qualification pour la coupe du monde avec un pays comme la France, cela ferait tâche sur un CV.

Mais aussi parce que Blanc se rend certainement compte qu’un palmarès de sélectionneur ne peut s’étoffer que tous les deux ans. Il a d’autres opportunités ailleurs dans de grands clubs ou il aura plus la maitrise sur le groupe et pourra jouer des titres chaque année la donne est différente pour lui. Il aurait pu continuer à faire progresser l’EDF mais sans garantie de résultat réelle tant les grandes compétitions internationales sont indécises.

Surtout qu’il a gardé en tête l’affaire des quotas qui lui a fait mal beaucoup de mal, lui qui se veut intègre et honnête. Qu’on puisse le critiquer aussi fermement pour des propos mal interprétés l’a fait sentir dans un climat de défiance et trahison. Si on ajoute à cela le résultat moyen des bleus à l’Euro on obtient les raisons de la non-prolongation de son contrat.