"Franchement, là, je sais plus quoi faire … Help, I Need somebody, Help ! "

Je sais, j’avais promis que je n’utiliserais ce titre qu’en cas de renouveau du football français …
De toute évidence, c’est râté !

Mais bon, comme je suis d’un naturel têtu, du moins, presqu’autant que les dirigeants et les joueurs du football français, je voulais quand même le placer …

Alors, concrètement où en sommes-nous aujourd’hui 4 jours après la pitoyable élimination de l’Equipe de France lors de cet Euro 2012 ?

Et bien, franchement, à un niveau quasi aussi bas de celui d’il y a 2 ans, après la parenthèse désenchantée en Afrique du Sud.
Enfin débarassés de Domenech, nous pensions, nous, pauvres supporters des bleus, qu’il était l’unique responsable de cette descente aux enfers …
Finalement, 2 ans plus tard, nous nous apercevons que gérer des joueurs de football français n’est pas chose aisée, même pour un mec de l’envergure de Laurent Blanc …
Certains joueurs semblent avoir un mépris total pour leur équipe nationale …
Ils sont là juste pour jouer, non pas jouer d’ailleurs, disons qu’ils sont juste là pour faire leur boulot, rien de plus !
Aussi insensé que cela puisse paraître, le football d’aujourd’hui n’est plus un jeu, c’est un métier !
On fixe des objectifs et puis, une fois atteint, on applique la politique Ducros :
« A quoi ça sert qu’on se décarcasse ! »
Si c’est pas malheureux tout de même …
Elle est où la passion, bordel ?
Je ne vais pas revenir sur les déclarations d’après-match ni sur les différents débats qui animent en ce moment télé et radio, tout est son contraire (ou l’inverse je ne sais plus) a déjà été dit.
Inutile de ressasser les problèmes que génèrent ses joueurs qui ont visiblement un égo inversement proportionnel à leur QI…
Inutile de reparler d’éducation, d’amour du maillot, de l’envie de se dépasser pour sa nation …
Inutile de critiquer les centres de formation qui n’accordent aucune attention à la culture, à l’enseignement des valeurs …
Bref, inutile d’anaphorer sur le sujet …
Non, moi, ce qui me frappe le plus, lorsque je vois jouer cette équipe de France c’est bien autre chose …

Pour ne rien vous cacher, « La Renaissance d’une étoile », est en fait le titre d’un livre que j’ai commencé à écrire dès le lendemain de la défaite de l’Equipe de France lors de la Coupe du Monde 2010.
Travaillant actuellement sur un autre projet je n’ai jamais réellement pu le commencer mais j’en ai écrit le prologue …

En substance voici le pitch, comme dirait Thierry Ardisson :
« Au lendemain de la cuisante élimination de l’Equipe de France, Laurent, jeune cadre commercial, se réveille avec une sensation de gueule de bois immense.
Pourtant cet esthète féru de sport, ne boit que très rarement et jamais au point d’émerger le matin avec un mal de crâne si bien connu des fétards…
Non, cette étrange sensation vient plutôt du spectacle cauchemardesque auquel il a assisté la veille : la défaite 2 buts à 1 de l’Equipe de France face aux modestes Sud Africains.

Bon, comme il est d’une nature très optimiste, il se console en se disant que, au moins le pays accueillant la plus grande compétition mondiale sort avec les honneurs grâce à une victoire face aux champions du monde d’il y a à peine 12 ans…
Ah, qu’elle est loin cette période faste, où la France pouvait se targuer de posséder dans ses rangs les meilleurs joueurs du monde !
En plus d’être un optimiste invétéré, Christian est aussi un nostalgique de l’ancienne école…
Fervent partisan, de l’expression « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs confitures », il sait que le « football business » est en train peu à peu de tuer ce sport qu’il aime tant …

Mais, Christian n’est pas un naif, au-delà de l’aspect financier indéniable, une chose le choque encore plus : le manque d’éducation et l’inintelligence de la plupart des joueurs qui portent aujourd’hui le maillot bleu étoilé.
Le déshonneur profond qu’il ressent, et qui est partagé par bons nombres de supporters français, lui donnent envie de pleurer, mais il n’en sera rien …. Après tout ce n‘est qu’un jeu !
Dommage que certains l’oublient sur le terrain…
En y repensant bien …

Souvenez vous de vos petits matchs entre copains, sur la place du village, au stade communal ou en bas de votre immeuble…
Recomptez tous les sourires, les rires, les éclats de joies …
Le plaisir de jouer au football, ça n’a pas de prix, surtout quand on le pratique avec ses amis, sans distinction de classe sociale, de culture, de couleurs de peau ou de religions…
Maintenant, souvenez vous de l’équipe de France…
Combien de sourires dans un match ?
Les avez-vous vu prendre du plaisir sur le terrain ? »

Voilà, ce dernier paragraphe résume assez bien ce qu’il manque, à mon avis, à cette Equipe de France.
Cela paraît tout simple et pourtant si compliqué …
Le jeu, le jeu, le jeu …
Le football est un sport merveilleux, j’en suis le plus convaincu, mais pour cela il faut qu’il reste une notion de plaisir …
Or, on dirait que les joueurs français d’aujourd’hui n’en prennent aucun …
C’est grave !

Alors messieurs Benzema, Nasri, Menez et M’Vila, souriez, jouez, amusez-vous !
Cela ne vous fera peut être pas gagner la Coupe du Monde mais au moins on aura l’impression que vous êtes heureux d’être là, sous le maillot brôdé d’une étoile !

Quand à ceux qui veulent connaître la suite des aventures dans « La Renaissance d’une étoile », patience, j’arriverai bien à le terminer un jour …

 

Source Image Une :http://top-news.fr/nouveau-maillot-equipe-de-france-exterieur-2012-photos/
Source Image texte : http://www.rtl.fr/actualites/sport/football/article/quotas-7681958320