Les Français n’ont pas su faire taire les pronostics qui les donnaient perdant. L’Espagne en les battant 2-0 a éliminé les bleus en quart de finale de cet Euro. Ce qui est déjà une petite performance en soi vu que l’équipe de France n’avait plus passé las phases de poule depuis 2006.

Espagne – France sur le papier le match entre les tenants du titre promettait du spectacle. L’affiche laissait rêveuse. Il fallait se contenter d’espoirs ! Des choses à dire il y en sur l’équipe, les joueurs, le sélectionneur mais commençons par le ennuyeux de tous les points à aborder le match en lui-même.

 

Alors oui la Roja est championne du monde et d’Europe en titre, mais quand Villa ou Torres ne sont pas dans de bonnes conditions et contrairement à Barcelone en équipe nationale il n’y pas un génie nommé Messi pour être décisif et vraiment booster ce jeu de passes et bien ça donne une prestation terne. Certes pas aidé en face par une équipe de France amorphe, sans ambition et docile, enfin quand même ! Après leur but inscrit à la 19ème minute on a eu l’impression que les espagnols n’avaient pas envie de marquer un deuxième but. A moins que les règles ne soient plus les mêmes il me semble qu’on ne gagne pas de points quand on se fait 10 passes d’affilées !

Contre l’Italie on avait pu apercevoir les prémices d’une équipe sans grande inspiration ni envie, le 4-0 face à l’Irlande ne fut qu’un camouflet face à une équipe valeureuse mais très limitée, et la qualification miraculeuse obtenue face aux croates n’est pas plus rassurante. Entre les parades de Casillas et les deux penaltys que l’arbitre a oublié de siffler  cela aurait pu contribuer à une qualification de la Croatie dont il n’aurait pas eu à rougir. Le Portugal risque de leur faire très mal…

 

L’équipe de France elle tout comme l’Espagne a joué sans envie et sans inspiration. Mais contrairement à des espagnols qu’on sent somme toute assez fatigué physiquement et moralement, la France elle semblait jouer avec un frein à main. Surtout que contrairement aux ibériques les bleus étaient menés et on a l’impression que c’était la fatalité. A se demander si les joueurs ne se sont pas dit : « voila on a pris un but c’est normal maintenant on essaye de ne pas se prendre une volée ».

Sans pour le moment parler de la composition mais simplement de la tactique on a vue une équipe sans réelles solutions offensives. Le jeu était lent, les joueurs se projetaient vers l’avant à la vitesse du 56k et les passes étaient plus souvent faites à Lloris ou Rami qu’a Benzema ou Ribery ! Le pressing fut assez intéressant dans l’ensemble, une des rares satisfactions côté bleu d’ailleurs.

 

Laurent Blanc n’est pas non plus exempt de tout reproche sur ce match. Il a voulu la jouer petit bras en prétextant que l’EDF n’était pas de taille à rivaliser avec l’Espagne sans une équipe défensive, ce qui ne me semble pas être le meilleur moyen pour mettre en confiance ses joueurs. Surtout que sa tactique mise en place était très périlleuse au cas où les espagnols marqueraient rapidement. Ce qui a été le cas.

Ensuite comment peut-on mettre en place sciemment une équipe déséquilibrée ? En mettant Debuchy en ailier droit, et Ribery en ailier gauche le jeu de l’équipe de France a évidemment penchait du côté de ce dernier tout comme les attaques ibériques. Mais là où Blanc a vraiment perdu sa bataille tactique c’est que le but vient du côté droit français où se trouvait Reveillère + Debuchy.  Son coaching fut aussi étonnant. Pourquoi faire sortir Malouda qui arrivait parfaitement bien à garder le ballon au milieu et distribuer pas mal le jeu et faire sortir Debuchy bien plus offensif, rapide et dangereux que Reveillère ?

 

Au rang des déceptions la liste est longue :

  • Mexès qui n’arrive pas à retrouver son niveau d’avant blessure ne rassure plus et est souvent dépassé.
  • Evra qui n’apporte pas assez offensivement et qui défensivement peine un peu à contenir son couloir
  • Ben Arfa  a été transparent toute la compétition et a encore des problèmes relationnels avec le sélectionneur
  • Benzema n’est jamais rentré dans la compétition, pas dans le même tempo ou mal positionné
  • Menez n’arrive vraiment pas à être régulier et jouer plus juste en EDF beaucoup trop de déchets.

Mais il y aussi des satisfactions :

  • Lloris qui montre qu’il fait partie des trois meilleurs gardiens au monde sans hésiter, le tout avec un comportement irréprochable
  • Ribery qui arrive enfin à retrouver son niveau en EDF, contre l’Espagne ce fut le meilleur français il s’est beaucoup donné pendant l’Euro
  • Cabaye s’impose comme un cadre indispensable il ratisse bien et joue juste et vite
  • Diarra a été bon il a récupéré beaucoup de ballons et semble revenir à son meilleur niveau
  • Debuchy apporte une vraie présence offensive et est solide derrière
  • Clichy a montré qu’on pouvait compter sur lui
  • Koscielny qui est l’avenir en défense des bleus il joue dans le même registre que Mexès mais en mieux !

 

Voila bilan qui s’avère bien négatif et dont il faudra se relever très vite car les qualifications pour la coupe du monde 2014 vont arriver très vite. La question qu’on se pose c’est avec ou sans Blanc ? J’espère sans c’est un bon entraineur mais un sélectionneur moyen qui manque d’ambition à mon goût.

Je ne vais pas m’étendre sur le cas Samir Nasri, qui en plus d’avoir été mauvais (jeu lent, pas de percussion, passe sans créativité) a eu un comportement inacceptable. Une suspension de deux ans lui pend au nez d’après les dernières nouvelles personnellement j’opterais pour une radiation de l’équipe de France apparemment Knysna n’a pas servi de leçon pour tout le monde