Hier soir Richard Gasquet s’est incliné en quatre sets en huitième de finale de Roland Garros 6-4 4-6 1-6 2-6 face à Andy Murray.

Alors qu’il avait l’occasion d’accéder pour la première fois de sa carrière aux quarts de finale de Roland Garros, le français n’a pas franchi l’obstacle Murray. Et pourtant c’était faisable…

Gasquet a deux faiblesses dans son jeu son manque de puissance en coup droit et servie, mais surtout son attentisme. Son attentisme lui avait d’ailleurs coûté le premier set face à l’allemand Tommy Haas au tour précédent.

Contre Murray il a parfaitement pris le jeu à son compte et a été agressif pendant un set et demi avant de perdre le 2ème set contre un Murray plus entreprenant. Et là le mental friable de Richard à refait surface.

Le britannique a ensuite juste eu à dérouler son jeu face au français qui a complétement lâché prise. Après Gasquet n’est pas forcément un joueur fait pour durer sur la longueur mais en poussant Murray dans ses derniers retranchements, comme dans le premier set, le match aurait pu être tout autre.

Seulement Gasquet ne crois pas assez en lui, il avait certainement sous estimé son adversaire du jour qu’il croyait blessé au dos.

L’ambition avoué du français est de retrouver le top 10 mais quand on voit qu’il ne bat pas dans un tournoi du Grand Chelem un Murray loin d’être au top sur une surface qu’il est loin de maitriser on se dit qu’il est encore loin du compte !

Il faudrait qu’il arrive à étoffer son jeu avec l’aide de Grosjean qui avait un jeu tourné vers l’offensive pour pouvoir contrôler ses matchs. Car il n’a pas le physique d’un Simon pour faire déjouer ses adversaires.

Arrive maintenant Wimbledon qui est le seul tournoi du grand chelem où il est arrivé en demi finale. On verra si l’herbe lui donne des envies d’aller vers l’avant…