Né le 15 févier 2012, le petit Grayson Walker souffre d’une malformation congénitale, l’Anecephaly,  qui cause l’absence partielle ou totale de l’encéphale du crâne, et expose une partie de son cerveau.

Dès la 16ème semaine de grossesse, cette malformation a été détectée mais les parents ont décidé néanmoins de conduire la grossesse à terme tout en sachant que l’enfant ne survivrait pas.


Le jour de l’accouchement, la chambre a été décorée et un photographe professionnel  a été mandaté afin d’avoir le plus de souvenirs possibles de ce court moment de vie car malheureusement l’enfant n’a survécu que 8 heures.

Pour l’instant rien de troublant … enfin jusqu’à ce que la mère décide de partager l’histoire de son fils en publiant les photos de son enfant sur facebook.

Et là SCANDAL ! Des personnes se disant traumatisées par les photos les ont dénoncé et Facebook a décidé de supprimer les photos jugées inappropriées. En signe de contestation la mère de même que plusieurs de ses supporteurs ont publié à nouveau les photos et cette action rebelle a valu à la jeune mère d’être bloqué de Facebook.

Blessé et confuse la jeune Heather Walker a décidé de ne pas en rester là. Soutenue par son fan club (sa famille et des personnes disant être touchées par l’histoire de son combat de mère), elle a décidé de dénoncer Facebook dans les médias afin de dénoncer le double standard dont sa famille était victime.

En effet, Facebook a supprimé ces images lar ces dernières étaient jugées offensantes tandis que des images pornographiques, des propos insultants et contraires à leur charte semblent circuler librement.

Porté donc par les médias, la plainte de cette mère n’est pas tombée dans des oreilles sourdes puisque Facebook a présenté ses excuses …

Vous pouvez regarder ci-dessous les images en questions et forger votre propre opinion.

Attention ! Âmes sensibles s’abstenir, je ne voudrais pas me faire dénoncer …

C’est bien triste cette histoire mais je ne me permettrais pas ici de juger Facebook sur une telle action puisque j’en ai moi-même un peu marre de voir des images de bébés mutilés circulant sans vergogne sur Facebook avec des descriptions ridicules comme « 1 j’aime = 1 € ».

Cette mère a juste été victime de l’imbécilité de certains. En effet avec cette nette augmentation de photos sensibles qui polluent le site, Facebook a décidé de prendre des mesures plus sévères afin d’éradiquer ces fausses histoires de pitié. ET ILS ONT BIEN RAISON !

Encore combien de temps devront nous supporter ces anciennes publications « traumatisantes » qui profitent de la naïveté de certains pour revenir chaque année, agrémentées d’une histoire encore plus triste.

A mon avis, le blâme ne devrait pas aller à Facebook qui doit trier des millions de publications de cas d’abus. Au contraire, le blâme devrait aller aux dénonciateurs des photos de Grayson Walker. Avec les options « Masquer la publication » ou encore « Annuler l’abonnement » on a le choix de ne pas voir ce qui ne nous intéresse pas. Dénoncer quelqu’un qui partage sa vie, aussi sensible qu’elle puisse être, avec ses contacts est une preuve de lâcheté sans bornes. Comme le dit si bien Heather Walker :

« Si vous êtes dans ma liste d’amis et que vous voulez voir mes photos, regardez les, mais si vous ne souhaitez pas les voir, ne les regardez pas, vous avez le choix ! ».

Mais bon, pourquoi enlever quelqu’un de sa liste d’amis, alors qu’on l’a soit accepté soit ajouté, quand on peut tout aussi bien le signaler ?

Source photos : www.foxnews.com