Mardi, cela faisait 100 jours que les étudiants québécois manifestent. L’origine des revendications est l’augmentation des frais de scolarité. L’augmentation prévue est de 325 dollars par an pendant 5 ans consécutifs !

Face à ce mouvement qui n’en finit plus, le gouvernement québécois a mis en place une loi visant à restreindre le droit de manifester. «La loi 78». Dorénavant, une manifestation de plus de 50 personnes devra être annoncée plus de 8 heures à l’avance. Quiconque contrevient à cette loi, s’expose à de fortes amendes. – Maximum : 125 000$. Oui, vous avez bien lu, cent vingt cinq mille dollars.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. Les Québécois ont l’impression qu’ont leur supprime leur liberté. En effet, le jour même plusieurs manifestations ont eu lieu, et les arrestations ne s’arrêtent plus, car ces manifestations sont déclarées illégales par la police québécoise.

Sur Internet, des pétitions circulent. Le groupe Anonymous s’en est aussi mêlé, en utilisant une de ses armes favorites : Le Ddos (Denial Of Service attack) sur des sites gouvernementaux. Le groupe est pris au sérieux par le gouvernement, et certains préfèrent fermer leur site internet plutôt que de subir les attaques.

Mise à jour:

Il y a encore eu des manifestations cette nuit et selon nos collègues de l’AFP, il y aurait eu plus de 400 arrestations.

La police justifie ces arrestations pour calmer quelques débordements.

Mais selon de nombreux observateurs, entre autres CUTV il n’y aurait eu aucun débordement annoncé par la police.

Les manifestants et autres sympathisants son très actifs sur Twitter, vous pouvez retrouver tout leur tweet sous le hastag: #manifencours