Au cours des dernières années avec l’essor des médias sociaux nous assistons à une nette augmentation de dérives, notamment chez les jeunes.

Nous les connaissons tous ! Ne faisons pas semblant.  Même s’ils ne sont pas dans notre liste d’amis la décadence a tendance à vite sauter les frontières.

Certains n’hésitent pas à poster des photos dégradantes à la limite pornographiques et les parents n’en savent souvent rien.

Les jeunes se croient cools en postant des photos « sexy » ou dans des poses burlesques ( car il n’y a pas d’autre mot) et même avec toutes les précautions et les mises en garde le problème semblent être en plein expansion.

Certains parents ont alors décidé de mieux surveiller leurs gosses. Quelques uns sont nuls en informatique mais cela n’est plus un obstacle semble t-il car de plus en plus de parents semblent aussi attirés par le phénomène Facebook. Ils apprennent donc tous les petits secrets d’internet.

Félicitations chers parents ! Il était temps de reprendre en main les reines de votre maison et de votre famille.

Dernièrement il y avait cette vidéo buzz où l’on voyait un père tirer dans l’ordinateur de sa fille après avoir découvert les mensonges qu’elle racontait sur son profil facebook a propos de lui et de sa femme.

C’était un peu extrême mais j’ai trouvé une histoire bien plus « drôle » si je puis dire et beaucoup plus sévère à mon avis étant donné que la jeune coupable a été obligée de poser pour la photo en tenant une pancarte détaillant son crime :

Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais voici les charges retenues contre cette jeune adolescente:


« Etant donné que j’ai décidé de poster une  photo de moi tenant une bouteille d’alcool, je suis évidemment pas prête pour les médias sociaux. Je ferai ainsi une petite pause jusqu’à ce que je sache ce que je peux poster et ce que je ne peux pas poster !

Bye Bye !  :-(  »

Si la photo est arrivée jusqu’à nous elle a dû être postée sur sa page de profil facebook (sans doute par les parents). En pleurs et humiliée cette jeune a eu un avant goût des dangers des médias sociaux mais heureusement pour elle, ce sont ses parents qui ont eu la gentillesse de les lui inculquer. Certains n’auront malheureusement pas cette chance.

Je ne lancerai pas le débat sur le choix de la punition étant donné que pour certains l’humiliation n’est pas une solution. Cependant à mon avis, mettre un enfant face aux conséquences de ses actes est la meilleure façon de lui apprendre que toute action doit être réfléchie car souvent le boomerang ne les rate pas au retour !

Trop souvent nous entendons ces histoires sordides d’enfants traumatisés et détruits après avoir posté des images « innocentes » de prime abord.

Si cette histoire peut servir d’avertissement, moi je dis pourquoi pas !

Espérons qu’après sa longue peine elle réfléchira à deux fois avant de se livre sans hésitation sur un endroit aussi dangereux qu’un média social !