Trop peu de gens sont au courant de ce qui se passe dans l’archipel des Comores depuis environ un mois. Cet archipel de l’Océan Indien subit des inondations dues aux derniers intempéries dans la région. L’ info n’a pas été relayée par les médias français, mais sur les réseaux sociaux et divers blogs. Je la relaye donc, pour tirer la sonette d’alarme et mobiliser le plus de personnes possible pour pouvoir venir en aide aux sinistrés.

 

L’état des lieux

Depuis le 20 avril 2012, l’archipel des Comores (Grande Comore, Anjouan, Moheli) est touchée par de fortes pluies qui ont provoquées des inondations, des glissements de terrain et des éboulements. Les régions sinistrées sont celles de Bambao, Hambou, Mbadjini Est en Grande Comore ; Sima , Domoni à Anjouan et l’ensemble de l’île de Mohéli. Le nombre de sinistrés s’élèvent à 46 139 dont 9228 sans abris, et il y a eu également des morts. Ce qui est énorme pour un pays en voie de développement. Les plus touchées sont les femmes enceintes, les personnes âgées et les enfants.

Ces personnes ne sont pas sorties d’affaire, puisque les pluies ont repris il y a quelques jours. Les habitants vivent les pieds dans l’eau boueuse, manquent de nourriture et de soins, n’ont plus d’électricité ni d’endroit où se réfugier… Les conditions sanitaires dans lesquelles ils vivent en ce moment sont propices au développement d’épidémies tels que le cholera ou encore le paludisme dus aux moustiques. Cette population est quasiment livrée à elle-même, il faut leur apporter de l’aide.

 

Mobilisons nous pour leur venir en aide

Les médias, trop occupés par les présidentielles, ont fait l’impasse sur ces événements ; ce qui fait que peu de monde a été au courant. De ce fait, les victimes de ces inondations n’ont pas bénéficié assez rapidement de l’aide dont ils avaient besoin et dont ils ont besoin encore. Les aides internationales sont arrivés 10 jours après le début du sinistre. 10 jours où cette population s’est retrouvée sans toit, sans eau, sans électricité ni nourriture ! C’est inadmissible.

La diaspora comorienne a donc décidé de se mobiliser et de diffuser sur les réseaux sociaux des images témoignant de la gravité de la situation. Les comoriens se sont unis en collectif et, pour venir en aide à leur compatriote, ont décidés d’organiser une collecte nationale ce dimanche 13 mai. Voici les appels à cette collecte, en vidéo :

 

Si vous vivez en Ile-de-France ou dans la région de Marseille, n’hésitez pas à participer à cette collecte. Elle concerne les produits suivants : denrées alimentaires non périssables (riz, pâtes, farine, sucre, sel, huile, conserves…), produits d’hygiène (savon, serviettes draps, moustiquaires…), produits et vêtements pour bébé (couches, biberons, petits pots, lait infantile…), matériel de chantier.

Voici les coordonnées pour les collectes (de 10 heures à 19 heures) :
- 11, allée des tilleuls à La Courneuve (à proximité de la mairie) en région parisienne (RER B – arrêt La Courneuve-Aubervilliers ou tramway T1 – arrêt Hôtel de Ville de La Courneuve pour y accéder)
- 12 rue de la Carrière, dans le quartier Bon-Secours à Marseille (bus 89 – arrêt Carrière pour y accéder)

Vous pouvez suivre le collectif SOS Comores Intempéries sur le site officiel, sur Facebook et sur Twitter. Mais vous pouvez aussi faire un don en ligne, sur le site officiel. Agissons tous ensemble !

 

Image : www.00269.net