Je ne vous cache pas que j’ai longtemps hésité à écrire un article sur l’élection de François Hollande ce dimanche 6 mai.
Si la campagne prêtait à des commentaires de part la dureté de certains propos et, il est vrai, de certains agissements proprement inutiles dans le cadre d’une élection majeure dans notre pays, le choix de François Hollande en tant que Président de la République me laisse sans inspiration.


Bien sûr, il y aurait beaucoup de choses à écrire sur le retour au pouvoir des socialistes …
Bien sûr, il y aurait beaucoup de débats à lancer sur les grands chantiers prioritaires visant à redresser notre pays …
Bien sûr, il y aurait beaucoup de questions à poser sur les réels motivations de l’électorat français …
Bien sûr, il y aurait beaucoup de blagues à faire sur le départ de Nicolas Sarkozy …
Et oui, moi aussi, je sais faire des anaphores !

Mais je n’en ai pas l’envie …
Pourquoi me direz-vous ?
« Ben j’vais vous l’dire ! » … (Oui, cette phrase sarkozyenne restera !)

Tout simplement parce que, malgré l’euphorie qui semble avoir gagné le camp des partisans de François Hollande, je suis inquiet …
Inquiet pour l’avenir de notre pays
Inquiet pour l’avenir de nos enfants
Inquiet pour l’avenir de l’UMP
Inquiet pour l’avenir du FN.

Décidément, c’est vrai que ça donne un style les anaphores …

Bref, oui, je suis inquiet pour et à cause des autres partis qui composent notre paysage politique, tout simplement parce que j’ai peur pour la prochaine échéance électorale de 2017 …
Je ne m’attarderais pas sur les législatives du mois de Juin, car je pense que, bonnant, malant, les résultats seront sensiblement identiques à ceux de ce dimanche, surtout si le parti socialiste fait une campagne en surfant sur la vague rose …

Non si je pense à 2017, c’est simplement par défaut d’optimisme.
Et si François Hollande ne parvenait pas à redresser la barre …
Et si François Hollande ne pouvait contenir la dérive ultra-droitière de l’UMP
Et si François Hollande ne résolvait pas les problèmes de pouvoir d’achat et de chômage qui sont nos principales préoccupations …
Et si François Hollande ne jouissait plus à la fin de son futur mandat de la même côte de sympathie …
(Promis c’était la dernière anaphore)

Non je suis inquiet car j’ai peur que les bons résultats de Marine Le Pen au 1er tour et le virage pris par Nicolas Sarkozy entre les 2 tours, ne soient les signes précurseurs d’une mouvance « patriotique » un peu dérangeante menant peu ou proue à envoyer directement Marine Le Pen dans le fauteuil de président en 2017.

De ce fait, et cela n’engage que moi, le défi majeur de François Hollande pour ses 5 prochaines années sera, de mettre tout en oeuvre pour minimiser ce discours incriminant en majorité les étrangers dans la faillite de notre système …
Si François Hollande veut apaiser les tensions qui grouillent aux 4 coins de notre pays entre les différentes « communautés » il lui faudra prouver que la diversité culturelle en France n’est pas un drame …

Et pour ce faire, je lui conseille de citer un homme qui, je trouve, a bien résumé la situation, Abd Al Malik :
« Le défi du 21ème sera le défi du vivre ensemble … Il faudra un jour que nous apprenions que la différence, ce n’est pas une tare, mais un cadeau !  »
C’était en 2007 et c’est toujours d’actualité. C’était face à Guillaume Peltier alors porte parole de Philippe De Villiers
Guillaume Peltier qui aujourd’hui fait partie de l’entourage de Nicolas Sarkozy et donc de l’UMP.
Pour ceux qui n’ont pas vu cet échange, je vous laisse le découvrir en guise de conclusion de cette article.

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.


Source Image : http://www.melty.fr/resultat-election-2012-deuxieme-tour-hollande-galerie-279392-859092.html