C’est tombé hier, la taupe présumée, Bradley Manning, du site WikiLeaks sera bel et bien jugé aux Etats-Unis. Le juge ayant rejeté la demande d’abandon des charges déposé par la défense du jeune soldat.

Wikileaks : Kezako ?!

Petit retour en arrière. Wikileaks est un site créé par Julien Assange, spécialisé dans la publication de documents confidentiels. La première publication faisant parler de Wikileaks est une vidéo d’un Apache (Hélicoptère américain) tirant sur des civils… La vidéo a fait rapidement le tour du net. Un peu plus tard, Wikileaks décide de publier un dossier intitulé «CableGate». Ils diffuseront près de 250 000 télégrammes diplomatiques et se met à dos les gouvernements de tous les pays, principalement les Etats-Unis d’Amérique. Pour décrypter ces documents, Wikileaks a travaillé avec différents médias internationaux afin que le grand public comprennent ces documents.

Le gouvernement américain a donc lancé une grande enquête afin de trouver d’où provenait les fuites. Bradley Manning, jeune soldat de 23 ans à l’époque des faits, est arrêté et mis en isolement pendant de longs mois. Ses avocats avaient demandé l’abandon des charges pour les 22 chefs d’accusation dont les principales sont «Collusion avec l’ennemi» ou «Atteinte à la sécurité nationale».

C’est donc une douche froide pour la défense du jeune soldat, qui reste accusé et risque la prison à vie pour avoir fourni les documents à Wikileaks. La cour martiale décidera le 21 septembre du sort de Bradley Manning.