Le soleil, ce bel astre qui illumine nos journées, a comme nous un rythme de vie qui lui est propre, et encore aujourd’hui sa façon de réagir arrive à étonner beaucoup de scientifiques.

En effet, celui-ci est censé fonctionner par cycles de 11ans.

Un cycle solaire, commence quand le dernier fini, ce qui est logique.

Un cycle commence par une période d’activité solaire (apparition de taches) qui va crescendo jusqu’à atteindre un paroxysme, puis diminue jusqu’à qu’il n’y ait plus de taches.

Ce qui annonce donc la fin d’un cycle, c’est l’apparition de nouvelles taches, après un  minimum d’activité solaire.

Le cycle solaire entamé en 1996, aurait dû se terminer en 2007, quand le soleil aurait dû reprendre une activité normale après « le minimum d’activité »

Mais le cycle actuel n’a commencé qu’en 2009, après plus de 640 jours sans la moindre activité solaire, alors que le minium habituel est de 485 jours.

Le soleil semblait si calme que certains avaient même prédit purement et simplement un cycle vide.

Le soleil entre en activité:

Mais comme l’ont prouvé les éruptions du mois de mars, qui ont fait la une de tout les journaux, car les experts avaient peur d’un blackout total, le soleil est bien entré en activité et pas vraiment de façon discrète.

L’activité solaire semble toujours petite (très peu de taches), mais les éruptions quant à elles, sont très puissantes!

En réalité, le calme apparent du soleil durant les dernières années, pourrait tout simplement être le signe d’une activité plus intense dans les mois à venir.

Et ce ne sont pas les éruptions de mars, ni les deux qui se sont produites il y a deux jours (voir la vidéo ci-dessous) qui prouveront le contraire:

Ces deux éruptions ont été filmées par SDO (Solar Dynamic Observatory), ce satellite spécialisé dans l’observation de l’activité solaire est installé sur une orbite géosynchrone inclinée, lui permettant tout à la fois de surveiller notre étoile en permanence et de transmettre ses observations vers la Terre à haut débit.

Ce que cet engin a observé depuis ces derniers jours est simple, presque aucune tache solaire d’importance (signe annonciateur d’éruption solaire) et pourtant le satellite va enregistrer deux impressionnantes éruptions, qui heureusement n’étaient pas en direction de la terre.

À quoi s’attendre?

Le plus gros de l’activité solaire du cycle 24 se fera courant 2013.

On peut alors se demander si l’activité solaire sera importante ou non, d’autant plus que selon la puissance des éruptions, cela pourra poser quelques gros problèmes.

Mais les prédictions sont difficiles, comme le montre les deux CME (Coronal Mass Ejection) du 16 avril, on peut avoir une activité solaire qui semble pour le moins très calme, et malgré tout avoir de grosses démonstrations de la part de notre étoile, qui nous rappelle deux choses:

  1. On n’est loin de connaitre profondément tous les mécanismes de notre soleil.
  2. Malgré la distance qui nous sépare de cet astre qui nous donne la vie, ses toussotements peuvent nous poser beaucoup de problèmes.

Je ne vais pas revenir sur les risques que peuvent provoquer des éruptions solaires majeures sur notre activité quotidienne, car vous en avez certainement tous entendu parler.

Il y a pourtant des choses à faire en prévention, mais les gérants des grandes infrastructures ne prennent pas le problème assez au sérieux… Mais ça, ce sera le sujet d’un autre article!

Une dernière chose avant de vous quitter en vous laissant regarder le soleil d’un autre œil, en 1859, lors d’un cycle solaire jugé comme très calme (bien moins calme que celui que nous vivons actuellement) une éruption solaire a provoqué des aurores boréales visibles… Jusqu’aux Caraïbes!

Je sens que 2013 va être une année pour le moins agitée!