Aujourd’hui c’est Pâques, et qui dit fête Pascale dit lapin, poule et œuf… en chocolat ! Que fait-on également en cette occasion ? Une chasse aux œufs bien sûr, pour le plus grand plaisir des petits, comme des grands. Mais d’où vient cette petite tradition ?

 

Avant la chasse, il y a la tradition

Un petit retour dans l’histoire s’impose avant d’aller à la quête des œufs. Rappelons que Pâques marque la fin du Carême. Rappelons aussi que le Carême correspond à une période de 40 jours où, traditionnellement, les chrétiens ne consomment aucune matière animale, que ce soit de la viande, du fromage, du beurre ou même des œufs. Seul le poisson est consommé.

Les œufs, nous y voilà ! En pleine période de Carême, les poules continuaient de pondre, et même si leurs œufs n’étaient pas consommés immédiatement, ils étaient conservés. Les plus frais étaient mangés tels quels tandis que les autres devenaient des œufs durs ou étaient décorés. Puis, dès le 12ème siècle, les gens ont commencés à s’échanger des œufs bénis. La noblesse puis la bourgeoisie en a fait de même. Peu à peu est apparue la coutume pratiquée de nos jours, et ces œufs sont devenus des œufs en chocolat.

Pourquoi cet œuf a-t-il autant de signification ? L’œuf est signe de renouveau, de (re)naissance. Il est aussi signe de la résurrection du Christ : les œufs sont cherchés le dimanche, jour qui correspondrait à cette résurrection.

 

Comment les œufs sont arrivés là ?

Ça y est, le jour-J est enfin arrivé pour les amateurs de chasse au trésor. Munis de leur petit panier, les petits vont fouiller les coins et recoins de la maison, du jardin, ou du parc. Mais comment sont-ils arrivés là ces œufs ? On sait bien que c’est les adultes qui les cachent, mais chut !

Souvenez-vous de ce que l’on vous racontez quand vous étiez enfant. Du Jeudi Saint à la veille de Pâques, les cloches ne sonnent plus en signe de deuil pour la mort du Christ. La tradition dit alors que les cloches partent à Rome, puis reviennent avec des œufs en chocolat qu’elles parsèment dans les jardins, mais aussi une poule. Une belle récompense pour ces 40 jours de privation. Voilà donc d’où viennent ces œufs ;)

 

Sachez que la tradition n’est pas la même partout. Dans les pays anglo-saxons, c’est le lapin ou le lièvre qui apporte les œufs, ce qui explique leur présence dans les vitrines. Mais, au-delà de la tradition, ce moment est surtout devenue l’occasion de dévorer du chocolat en toute convivialité. Attention aux excès !

Sources : http://www.linternaute.com, http://www.divao.com, http://www.divao.com