De vendredi à dimanche va avoir lieu les quarts de finale de la coupe Davis Roquebrune-Cap-Martin en France, faisons un petite état des lieux des forces en présences avant ce match.

Commençons par les équipes :

La France et les USA sont clairement des nations de coupe Davis. Historiquement les USA est le pays qui domine le plus la coupe Davis, la France elle est quatrième. Il n’y a pas vraiment de comparaisons possibles entre les deux pays les américains ayant gagné 32 fois la compétition pour 29 victoires, tandis que la France compte 9 victoires pour 7 finales.

Au premier tour la France a logiquement dominée le Canada en s’imposant 4-1, seul Raonic battant Benetteau leur a permis de s’offrir un point. La surprise vient des USA qui ont étrillés les Suisses qui jouaient pourtant avec Wawrinka et Federer 5-0. Fish renversant Wawrinka en s’imposant dans le dernier set 9-7 et Isner qui faisait tomber le roi Federer en 4 sets !

Les USA avaient pourtant un absent de poids en la personne de Bob Bryan ce qui donnait moins de force au double américain censé être le meilleur au monde.

 

Les joueurs :

Pour la sélection française elle comptera Tsonga, Simon, Benneteau et Llodra. Au départ la sélection comprenait Monfils à la place de Simon, mais ce dernier a été rappelé pour pallier la blessure de la Monf’.

Tsonga apparait comme le faire valoir de la force des bleus en simple, Simon lui qui jusqu’à maintenant n’a gagné qu’un seul de ses six matchs dans la compétition. D’autant qu’on sait que les relations avec Guy Forget sont loin d’être au beau fixe. Mais son meilleur début de saison a plaidé en sa faveur au moment de choisir entre lui et Gasquet.

Llodra et Benneteau eux vont jouer le double, ils ont pris l’habitude de jouer ensemble et il faudra être solide pour rivaliser avec la paire Bryan.

Pour la sélection américaine elle composée d’Isner, Harrison et les frères Bryan. Fish et Roddick étant indisponible. Et la différence va certainement se faire à ce niveau. Les USA ayant moins de ressources que les français pour les joueurs de simple ils vont devoir remplacer Fish par l’inexpérimenté mais prometteur Harrison. Son niveau parait pour le moment insuffisant pour lutter à armes égales contre un Simon ou Tsonga (il n’est que 66ème mondial).

Isner est la grande force des américains il a déjà battu plusieurs fois Simon lors de grands tournois et peut tout à fait battre Tsonga dans un bon jour.

Les frères Bryan eux sont de redoutables joueurs de double et de coupe Davis et seront donc très difficiles à battre, ils ont un totale de 16 victoires pour deux défaites.

 

La surface :

Les français qui jouaient à domicile ont eu le choix de la surface et ont optés pour… la terre battue. Alors vous vous dites surement pourquoi ce choix ils ne sont pas bons sur cette surface à par Monfils. Et bien par défaut !

Au départ les simples américains devaient être Fish et Isner ils ont donc pris la décision avec ses deux joueurs comme adversaires. Ils sont des joueurs puissants et de gros serveurs, il fallait donc impérativement prendre une surface lente ce qui ne laissait que la terre battue. Ils ont fait leur choix en prenant la plus mauvaise surface pour l’adversaire et non la meilleure surface pour eux.

Monfils étant blessé ce choix apparait encore plus comme un risque important, mais la blessure de Fish vient compenser quelque peu cette perte.

 

En conclusion la France apparait comme favorite avec la blessure de Fish mais pour gagner il faudra être solide et gagner les deux matchs face à Harrison et gagner un match contre Isner ou le double, la partie est donc loin d’être gagnée.