J’ai été patiente, et j’ai comme beaucoup de fans, compté les jours jusqu’à sa sortie sur grand écran.

Verdict : Ce film a valu l’attente. On ne voit absolument pas le temps passé et comme je le prédisait on ne peut s’empêcher de s’attacher à des personnages alors que l’on sait déjà qu’ils vont mourir.

J’avais l’intention d’en faire la critique et vous dire oh combien ce film est merveilleux mais ce dernier est actuellement sacré numéro 1 au box office et fait déjà objet de beaucoup de revues.

Je préfère donc traiter certaines polémiques qui risquent d’entacher son succès.

  • The Hunger Games est considéré comme une copie du film Battle Royale

J’en avais déjà fait allusion lors de mon précédent article et ces deux films ont en effet une grande ressemblance étant donné que l’histoire tourne autour de jeunes que l’on jette dans une arène et qui doivent tuer leurs pairs pour survivre.

Cependant permettez moi de dire que malgré cette ressemblance de surface, ces deux histoires sont complètement différentes en ce qui concerne les valeurs traitées.

Décortiquons un peu les deux films :

HUNGER GAMES

BATTLE ROYALE  

  • Il ne peut y avoir qu’un seul survivant
  • Au final deux survivent – Un garçon et une fille
  • Certains concurrents se sont préparés à ce moment

  • Les tributs sont élevés avec la connaissance qu’un jour ils pourront être sélectionnés pour se battre dans l’arène.
  • Les élèves sont trompés puis kidnappés avant d’être jetés dans l’arène.
  • Les combattants ne se connaissent pas.
  • Ce sont des élèves d’une même classe.
  • Il y a une préparation. Les tributs sont retouchés et paradés dans le but de donner un spectacle.
  • Ils sont pris, briefés vite fait sur ce qui les attend puis jetés dans le jeu.
  • On peut choisir l’arme que l’on veut si on le peut.
  • Il y a un tirage au sort en ce qui concerne les armes.
  • Le but des Hunger Games est de dissuader toute révolte et de garder le pouvoir.
  • Le but de Battle Royale est de punir des élèves gâtés par une société trop High Tech.
  • Dans Hunger Games, plus que la mort des concurrents, les personnalités et les forces de chacun sont mises en exergue.
  • Dans Battle Royale l’histoire se concentre essentiellement sur les combats et la mort des rivaux
  • Chaque personnage a une capacité spécifique qui est renforcée par les mentors qui leur sont attribués
  • Les élèves semblent pour la plupart être des néophytes dans l’art de la survie. Ils n’ont aucune méthodologie.
  • La famille, l’attachement, l’amour et l’amitié rivalisent avec la violence.
 

  • La violence est au centre de ce film avec un peu d’amour qui papillonne autour.

Les tributs dans Hunger Games savent bien ce qu’est la survie car ils y sont confrontés chaque jour. Leur existence même est une survie quotidienne car la misère de certains est dure à voir.

Avant d’être jetés dans l’arène ils seront introduits à une vie de faste et modelés pour donner l’impression de ce qu’ils ne sont pas. Le spectacle est le plus important ici c’est d’ailleurs pour cela qu’ils seront assigné des Mentors pour les entraîner au mieux de leurs capacités. Manipulations et hypocrisie sont au centre du jeu.

Dans Battle Royale l’histoire se passe essentiellement dans l’arène. Il semble pour la plupart des combattants soient des novices en la matière et tuent de façon aléatoire essentiellement pour s’échapper et survivre. Dans Hunger Games il y a beaucoup plus de stratégie en jeu.

L’amour dans Battle Royale arrive aussi brusquement qu’il est étouffé dans l’œuf. Les élèves n’ont souvent pas le temps d’avouer leurs vrais sentiments tandis que « l’histoire d’amour » entre Katniss et Peeta prend une ampleur décisive à leur survie.

En gros malgré le moule qui semble identique il y a de vraies différences de scénario.

  • Des commentaires racistes parce que certains personnages du film se sont révélés être noirs

Certains fans se disent très déçus du choix des personnages de Rue (Amandla Stenberg), Thresh (Dayo Okeniyi) et Cinna (Lenny Kravitz).

La couleur de peau de Cinna n’est pas précisée dans le livre alors le casting de n’importe quelle ethnie était possible. En ce qui concerne Thresh, Katniss le décrit comme ayant la même peau foncée que Rue.

Cependant celle qui se fait le plus lapidée par ce racisme est la petite Amandla Stenberg qui joue le personnage de Rue. En effet beaucoup la voyait blanche alors que l’actrice s’est révélée être une jeune métisse.

Etrangement, dans le livre, quand Katniss voit Rue pour la première fois elle la décrit comme une ayant 12 ans avec la peau brune foncée et les yeux marrons.

Pourtant la polémique fait rage.  Sur twitter les fans s’en donnent à cœur joie.

 -          « Pourquoi Rue est-elle noire ? Ca m’a presque gâché le film »

-          « Rue n’est pas censée être noire »

-          « Traitez-moi de raciste mais quand j’ai vu que Rue était black sa mort ne m’a pas attristé »

-          « Hunger Games me motivait. Jusqu’au moment où j’ai appris qu’une noire jouait Rue »

-          « Beurk ! Rue est noire ? Je regarde pas »

-          « AU NOM DE QUOI RUE EST JOUEE PAR UNE S… DE NOIRE ??? lolol je suis pas raciste mais… je suis en colère ;o »

Moi je me pose cette question : Peau brune foncée et yeux marrons n’est-ce pas la description évidente d’un noir ?

Ces fans sont d’un ridicule que c’est triste à voir ! On vous dit peau foncée et vous pensez petite blonde qui aime bronzer ? Bref ! Cela ne mérite pas que cela m’y attarde ?

Je me permets toutefois de féliciter la jeune actrice qui ne s’est pas abaissée à leur niveau et a pris la chose avec une maturité exemplaire. Heureusement que les VRAIS fans ont su réagir et ont forcé ces personnes indésirables à fermer leurs comptes et à cesser leurs propos abjectes.

C’est vraiment ridicule de voir encore se produire des choses aussi bêtes à notre époque.

Que l’on juge les acteurs selon leurs performances et pas selon leur couleur de leur peau. Dire que l’on n’est pas raciste ne suffit pas, il faut que les actes suivent.

En ce qui me concerne le personnage de Rue a été joué avec brio et pour moi sa mort était toujours aussi triste que dans le livre.

Tous ceux qui disent le contraire, n’ont pas vu le même film que moi…

Source image : http://fivethingsatonce.com