Hier soir Marseille a très fortement handicapé ses chances de se qualifier en perdant à domicile 2-0 face au Bayern. Supériorité des bavarois ou manque d’ambition flagrant de l’OM ?

Lorsque j’ai vu la composition d’équipe, et la façon dont les phocéens évoluaient sur le terrain, malgré un début de match plutôt à leur avantage, je me suis dit bon ben c’est fini adieu Marseille. Pourquoi ? Je vais vous expliquer :

Commençons par le début la composition d’équipe et la tactique. Deschamps a appliqué la même chose que face à l’Inter de Milan (sauf Andrade sur lequel nous reviendrions et Fanni) ce qui est une erreur. Tout simplement parce que l’Inter était en crise ses attaquants ne marquaient pas et sa défense était fébrile, donc défendre en espérant trouver une faille à un moment donné pouvait marcher, et avec beaucoup de réussite (les deux buts marseillais marqués à la dernière minute, arrêt miraculeux de Mandanda) ça avait été le cas.

Mais le Bayern est loin d’être en crise et ils sont habitués à voir les équipes en face défendre et à travailler pour chercher la faille. D’autant que en attaque l’OM était loin de faire peur. C’est la première erreur du coach marseillais dans la composition d’équipe. Amalfitano n’était pas utile pour ce match il était trop lent pour pouvoir déstabiliser la défense. Il fallait soit titulariser Brandao pour peser sur la défense centrale, ce que Rémy ne pouvait pas faire car hors de forme, ou alors Gignac qui sur un match comme celui-ci aurait très bien pu être décisif mais son histoire à Marseille semble bel et bien consumé.

Andrade est la deuxième erreur du coach, il n’avait pas joué depuis très longtemps et n’avait jamais convaincu lors de ses sorties. D’autant que même si Bracigliano a fait une erreur contre Quevilly il était la doublure désignée de Mandanda. Quand Deschamps décide au dernier moment de titulariser Andrade, il tue à la fois la confiance de Bracigliano mais aussi celle d’Andrade qui se retrouve titulaire par défaut ! Mandanda pourra s’en vouloir longtemps d’avoir fait une faute stupide à la dernière minute du match contre l’Inter qui lui a valu une expulsion.

Ensuite la troisième erreur est Rod Fanni. Non pas sur le joueur qui a été très bon hier soir, mais dans la tactique utilisée. Faire reculer d’un cran Mbia et mettre Cheyrou en milieu défensif aurait permis à l’OM d’avoir une plus grosse présence offensive mais ils ont joués la sécurité.

Si les olympiens avaient été un peu plus offensifs le match aurait pu être tout autre, d’autant qu’en jouant la défense il prenait un très gros risque en la personne de Mario Gomez auteur de 38 en 44 matchs donc il lui suffisait d’une occasion pour marquer. Ce qui s’est passé et cela a tué les marseillais puisqu’ils avaient tenus tête au Bayern, défensivement, et le but arrive juste avant la mi-temps.

Au niveau des phases d’attaques les olympiens étaient à 4 les arrières ne montant pas assez vite. Ce qui était clairement insuffisant pour basculer l’arrière-garde bavaroise surtout que les attaques était souvent menés de manière assez lentes, ils avaient du mal à se projeter vite vers l’avant et les allemands se replaçant très rapidement les brèches était donc refermés.

Pour résumer qu’avons-nous vu hier soir ? Un match entre Marseille une équipe jouant à domicile pour ne pas perdre en espérant l’exploit et une équipe de Bayern loin d’être au top jouait tranquillement son match sans être inquiété du match.

Ce n’est pas avec ce genre d’attitudes et d’ambitions qu’un club français va gagner la Ligue des Champions de nouveau…

Surtout qu’avec ce retard de deux buts les marseillais vont devoir tout mise sur l’attaque et donc ouvrir des failles dans leur défense ce qui va permettre au Bayern de se régaler, à moins qu’ils jouent encore une fois pour ne pas perdre…