En Australie, entre Melbourne et Sydney, se trouve une petite ville nommée Wagga Wagga.

Ces temps-ci elle assiste à un phénomène assez improbable et spectaculaire. Alors que d’importantes crues de la rivière Murrumbidgee s’emparent de la région, quelque 13’000 habitants ont été forcés à quitter leurs domiciles le temps que le niveau redescende.
Jusque-là, rien de très étrange. Ce qui devient surprenant dans l’histoire c’est que les insectes eux aussi montent se réfugier dans les hauteurs.

Nos amies les araignées-loups ont donc dû, elles aussi, quitter leurs souterrains douillets pour aller se réfugier en surface.
C’est donc comme ça que ces petites bêtes ont recouvert plusieurs hectares de verdure. Recouvrant sur leur passage, herbes, buissons, arbustes, tout y es passé. Des champs de soie s’étendent à perte de vue.

L’année dernière le même phénomène s’est produit au Pakistan faisant alors les arbres ressembler à d’énormes barba-papa.

Pakistan – 2011

Interrogé par le journal local, le Sydney Morning Herald, le scientifique Owen Seeman explique que:

« les araignées produisent des mètres de soie dans l’espoir qu’ils prendront le vent et les mènera en lieu sûr »

 

Du côté de la population, on n’est pas rassuré! D’autant que l’espèce de cette région est venimeuse. Maux de tête et douleurs sont les premiers symptômes engendrés par leur venin.
Les spécialistes expliquent quand même que ces araignées n’attaquent pas l’homme, sauf si elles se sentent agressées.

Le gros point positif qu’on peut trouver à cette colonisation est qu’elle permettra de décimer des colonies entières de moustiques.