Knol.google.com est définitivement mort. (cliquer pour agrandir ou consulter les sources)

Bienvenue aux funérailles de Knol. Mort annoncée et décidée le 22 novembre 2011 par Google.

Cette nuit, ou ce matin comme vous voulez, à 0h26, petit message de Google aux utilisateurs de Knol : « Dans le cadre d’une redéfinition des priorités de certains produits, Google a décidé de mettre fin au projet Knol. »

L'annonce de Google cette nuit (cliquer pour agrandir ou consulter les sources)

Si certains d’entre-vous ne savent pas ce qu’est Knol, ou n’en ont jamais entendu parler, ne soyez étonnez. Google n’a jamais vraiment soutenu ce projet, il n’a jamais fait beaucoup de bruit en dehors de son lancement. Né en 2007 pour faire concurrence à Wikipedia, il fonctionnait néanmoins différemment. Contrairement à ce dernier, tout le monde était à même d’y déposer un article sur un sujet quelconque. Le but étant de construire une base de donnée d’informations diverses d’où son nom « Knol », abréviation de knowledge  qui signifie connaissance en anglais. Avis, expertises (?), bref des articles souvent très engagés, voir d’un goût ou d’une véracité douteux. Sans compter les nombreuses inexactitudes de certains. Tout dépendait donc du rédacteur. Ceux-ci n’étaient pas regroupés par sujet, et les lecteurs ou visiteurs étaient à même de jouer aux modérateurs et de proposer des corrections, au bon vouloir de l’auteur. Au hasard, je citerais un « article » (qui n’en a que le nom) sur la scientologie, qui n’est en fait rien d’autre qu’une jolie publicité déposée ici par les concernés. Un très long descriptif de l’organisation et de ce que ce mouvement peut apporter à l’individu. A aucun moment ne sont mentionnés les procès, l’enregistrement en tant que secte, ni les personnalités célèbres s’en revendiquant. Bref, en ouvrant ma boîte aux lettres, je retrouve la même « information » qui fini dans le bac de récupération à papier.

Knol portait le nom d'encyclopédie

Définition de Knol selon Patrice Bouyrat Demars

Pourtant le projet portait le nom pompeux d’encyclopédie, ce que certains de ses contributeurs rejetaient.  Patrice Bouyrat Demars, contributeur très actif et récompensé par les membres de Knol, le définit comme étant «  un simple traitement de texte en ligne dont la particularité est de produire des documents ayant des interactions entre eux.  »

Finalement, un article du même contributeur dressait un « état des lieux » pas très éloquent :

Etat des lieux de Knol (cliquer pour agrandir)

Le sujet n’est pas nouveau, il était même annoncé sur le blog officiel de Google, en novembre, dans un article qui s’intitulait « nettoyage de printemps ». Six autres applications ou projets Google passaient également à la trappe.

Le site restera donc consultable quelques temps, mais plus aucun articles ne pourront y être déposés. Disparaissant définitivement le 1er mai 2012, les contributeurs pourront encore télécharger leurs publications jusqu’au 1er octobre, date à laquelle le site sera définitivement enterré.

Google propose aux internautes concernés d’héberger les données ainsi récupérées sur un site WordPress.

Hébergement proposé (cliquer pour agrandir)