"J'aime pas ta nouvelle grammaire"

Ce qui devait arriver, arriva !
Après avoir fait supprimé la notion « Mademoiselle » de tous les documents administratifs français, les féministes s’attaquent aujourd’hui encore à une question fondamentale.
Les associations féministes oeuvrent pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans notre pays, ce qui est une cause juste évidemment.

Après tout, pourquoi distinguer les femmes mariées et les femmes célibataires dans les formulaires ?
Les hommes, eux, s’appellent « Monsieur » dans tous les cas de figure !
Finalement le seul avantage de cette exception féminine, pour nous les hommes, est de savoir quelle femme est disponible sentimatentalement ou sexuellement …
Encore que, avec la libéralisation de la sexualité féminine, aujourd’hui, certaines femmes mariées sont finalement plus « ouvertes » à des propositions masculines que leurs homologues célibataires …

Enfin bref, là n’est pas le débat du jour !
Non aujourd’hui, les associations féministes veulent s’en prendre à une règle étrange de la grammaire française :
Le masculin, l’emporte sur le féminin.
Par exemple, aujourd’hui, nous écrivons tous :
« Nicolas et Marine sont méchants »
Et bien demain, si les féministes parviennent à supprimer cette règle de nos bescherelles, nous dirons :
« Nicolas et Marine sont méchantEs »
Tiens, mon correcteur d’orthographe vient de me souligner le dernier mot en vert, me signifiant visiblement une faute d’accord !
Pssss… Quel macho ce Word alors !
En fait, les féministes veulent rétablir l’ancienne règle datant d’avant 1767 et qui établissait que c’était la proximité du dernier nom, masculin ou féminin qui primait.
Ainsi « Nicolas et Marine sont méchantes » serait aussi valable que « Marine et Nicolas sont méchants »
Bref, un super casse-tête !

Bon outre le fait, qu’à mon avis, il y a quand même plus urgent en terme d’égalité Homme-Femme dans ce pays, il se pose du coup une autre question …
Que faire de l’éternelle galanterie grammaticale ?
Lorsque que, par exemple, vous évoquez un couple ou même le votre, vous citez toujours en 1er, la femme …
Normal, question de galanterie !
Du coup, cette nouvelle règle grammaticale qu’on veut nous imposer, ne change pas grand chose …
De là, à ce que les féministes nous taxent de machisme compulsif à toujours vouloir se positionner en premier, pour que l’adjectif s’accorde avec notre masculin … Il n’y a qu’un pas !

Alors, je le répète, c’est bien de vouloir à tout prix l’égalité entre les 2 sexes mais faut-il vraiment tout revoir ?
Non parce que, si on suit les féministes dans leurs démarches et puisqu’elles veulent à tout prix l’égalité pourquoi ne pas « masculiniser » certains mots ?
Bon les exemples ne sont pas légions, mais il y en a quand même un qui me vient à l’esprit …
Sage-femme !
Ce métier n’a pas de masculin alors que certains hommes le pratiquent …
Et là bizarrement aucune féministe ne s’est plainte …

Et puis si on continue dans l’exercice grammaticale en revisitant la langue française, pourquoi ne pas carrément supprimer le féminin de notre langue ?
Après tout les anglophones le font depuis des centaines d’années et eux n’ont pas à se soucier d’accorder la terminaison des adjectifs au genre du mot …
Plus de méchantEs, plus de gentilles, plus de mignonnes, plus de laides …
Une seule orthographe possible pour tous les adjectifs, de quoi réjouir tous les enfants à l’école !
Ce serait une formidable marque d’égalité entre les hommes et les femmes de supprimer cette distinction qui finalement n’a pas lieu d’être.

Bon je vous l’accorde, là, je suis parti un peu loin dans le délire …
Loin de moi l’idée de vouloir dénigrer les illuminations de ces associations féministes qui oeuvrent la plupart du temps pour gommer les différences entre les hommes et les femmes …
Enfin bon, qu’elles le veuillent ou non, nous sommes différents !
Et franchement je pense que ce combat n’est pas une priorité dans la vie des femmes françaises …
Mais ce n’est que mon avis …

Après tout, je ne suis qu’un homme et comme toutes les demoiselles et les dames le savent, un homme ça ne comprend jamais rien aux femmes et encore moins aux féministes.

 

Source Image : http://www.moustique.be/actu-societe/12185/homme-femme-la-guerre-des-sexes