• La vue
  • Odorat
  • Goût
  • Douceur
  • Force

Aujourd’hui je vais vous parler d’une édition limitée d’un café de Nespresso, qui est en fait une réédition.

Je veux bien entendu parler du très fameux Kazaar!

Comme vous le savez maintenant, je suis un grand fan de café. Peut-être est-ce mon côté sicilien qui ressort? Je ne sais pas, mais une chose est sûre, le café pour moi est d’une importance capitale!

C’est donc toujours un plaisir que de tester pour vous, et aujourd’hui c’est pour le Kazaar que j’ai sorti ma plus belle tasse et que j’ai dégusté.

Petite anecdote:

Avant d’entrer pleinement dans la dégustation de ce café et vous en donner mon avis, permettez-moi de vous faire part d’une petite anecdote.

Kazaar est un cru assez spécial, puisque ce café est composé de deux robustas et un arabica, les trois graines ne poussant pas dans la même région!

Il faut savoir que ce mélange était à l’origine prévue pour une distribution définitive, mais Nespresso y a renoncé, car la région où poussent ces cafés assez rares aurait trop souffert d’une exploitation à grande échelle, appauvrissant trop le sol et de fait, cela aurait nui à la qualité de ce café.

C’est pour cela que l’on ne trouve Kazaar qu’en édition limitée!

La vue:

Dans un café, la vue à toute son importance, c’est par elle que passe le premier message.

Pour ce Kazaar, l’emballage et la couleur de la capsule nous mettent déjà en garde…ce bleu intense ne fait pas de mystère quant au caractère de ce café, il sera fort et corsé!

On place alors la très belle capsule dans la machine et on fait sont premier café, et nos yeux ont des étoiles, une mousse onctueuse et foncée présage d’un grand café.

L’odorat

On se penche au-dessus de la tasse, et l’on respire à plein nez les essences de ce grand cru.

L’odeur du café, ses arômes viennent chatouiller nos narines.

Des senteurs épicées et caramélisées nous donnent déjà l’eau à la bouche!

Le goût

Je commencerais par dire, attention!

En effet, Kazaar est un café très intense, au goût puissant, très très légèrement poivré, avec une note caramélisée qui en fait une crue exceptionnelle.

Mais c’est surtout un café très fort, dont l’intensité se situe à 12, soit 2 points plus hauts que les cafés réguliers les plus forts du catalogue Nespresso!

Si vous êtes fan du Volluto (intensité 4) et que la simple vue d’un Roma (intensité 8) vous fait grimacer, oubliez clairement le Kazaar, bien trop intense.

Je dirais que si vous vous reconnaissez dans la vidéo ci-dessous (merci Cyprien), n’hésitez pas à lire le chapitre « petites astuces« :

Par contre, si vous êtes fan du Roma et que vous ne crachez pas sur un Ristretto ou un Indriya (intensité 10), le Kazaar est fait pour vous.

Ce café fort est puissant, très onctueux à un gout incroyable et qui reste longtemps en bouche.

Il se déguste bien entendu dans une petite tasse à ristrette, c’est là qu’il donne le meilleur de lui-même!

Petites astuces:

Pour ceux qui n’aiment pas les cafés trop fort et qui voudraient tout de même profiter du Kazaar sans faire une terrible grimace, je peux vous conseiller deux choses:

  • Première astuce: Il faut absolument essayer ce café avec un Latte Macchiato! Ici, toute la force du café sera « diluée » par une crème de lait absolument gourmande, et vous n’aurez plus que le plaisir du goût intense, mais surtout appuyé par ses notes caramélisées et épicé, sans avoir l’amertume et le côté « trop fort » de ce café.
  • Deuxième astuce: Faites-vous un petit café, et sucrez-le avec du sucre brun. L’avantage sera que le côté amer va nettement diminuer, alors que le côté caramélisé va se renforcer. Du coup il sera beaucoup plus agréable à boire.

Je pense qu’avec ces deux astuces, vous devriez apprécier avec le sourire!

Une autre tasse…?

En conclusion, je dirais que ce café est exceptionnel, et pour les amoureux de cette boisson, c’est un pur plaisir!

Encore une fois, mon seul regret est le côté limité, je vais encore devoir faire beaucoup de réserve, en espérant le revoir en 2014…

Source image: Nespresso
Source texte: Mes sens