Assieds-toi fiston, je vais te raconter l’histoire extraordinaire des transferts dans le monde du football !
Il était une fois, ou plus exactement, deux fois par an, une période plus ou moins longue pendant laquelle, les clubs de football peuvent acheter, vendre ou échanger des joueurs.
« Echanger ? Comme des cartes Pokemon ? »
Si tu veux fiston ! Mais c’est un peu plus complexe que ça …

Un joueur de football aujourd’hui, c’est un peu comme une voiture.
Plus il est performant, plus il est cher !
Et plus il vieilli, moins il a de valeur sur le marché des transferts …
« Il y a une côte Argus pour les joueurs de foot, papa ? »
Non pas quand même, en tout cas rien d’officiel …

L’autre point commun entre les voitures et les joueurs c’est ce qu’il se passe juste avant leurs retraites.
Quand les automobiles arrivent en fin de vie, très souvent, elles finissent dans les pays de l’Est ou dans les pays du Maghreb ou leur vieilles carrosseries et leurs moteurs un peu usés peuvent toujours servir…
Pour les footballeurs c’est quasiment pareil sauf que pour eux, ce sont des championnats dits mineurs : Chine, Russie, Qatar, Inde. La-bas, leurs vieilles jambes et leurs coeurs un peu fatigués rendront toujours service.
« Donc Anelka, il joue en Chine parcequ’il ne peut plus servir en Angleterre, c’est ça ? »
Oui et non, fiston. Ce n’est pas aussi simple !
Et c’est la grosse différence avec nos vieilles voitures.
Une Peugeot qui termine sa vie en Roumanie par exemple, ne coûte pas très cher à son acheteur.
En revanche, tous ces clubs de football évoluant dans des petits championnats paient extrêmement cher ces vieux joueurs quasiment à la retraite.
C’est pour le prestige d’avoir un footballeur ultra connu dans son équipe.
« Comme des voitures de collection ? »
Exactement, fiston ! Tu commences à comprendre …
Quand le club Indien de Howra a acheté Robert Pires champion du monde avec la France en 1998, 610.000 € aux enchères, c’est surtout par rapport à son palmarès et à son nom plus que par rapport à ses possibles performances.
« Les enchères ? Comme pour des tableaux ? »
Je suis aussi surpris que toi mon bonhomme, mais visiblement la morale a des limites que le monde du football ne connait pas …

Maintenant, je vais te parler de ce qui se passe pour les joueurs qui, eux, ne sont pas proches de la retraite.
Il faut que tu prennes conscience que les transferts se négocient en règle général avec les agents des joueurs …
Moyennant une commission, ils s’occupent de discuter avec l’ancien et le futur club de leurs joueurs…
« C’est quoi une commission ? »
Une commission c’est comme quand Papa te demande d’aller cherche le pain.
Je te donne une pièce de 2 €, tu paies le boulanger pour 2 baguettes et Papa te laisse la monnaie pour t’acheter des bonbons …
Et bien la commission d’un agent de joueur c’est la même chose multipliée par 1.000 ou 10.000, tu vois ?
« Ca fait beaucoup de bonbons ! »
C’est clair !
Une fois donc que le joueur, l’agent et les deux clubs sont d’accord, le joueur est transféré.

Le dernier point concernant les transferts c’est l’adaptation du joueur dans sa nouvelle équipe.
Souvent, le nouveau joueur arrivant ne connait pas la langue, ne connait pas les habitudes et il a du mal à s’intégrer parmi ses nouveaux coéquipiers.
A l’inverse, un nouvel arrivant dans une équipe n’est pas toujours bien perçu.
Prends le cas de Kevin Gameiro.
Depuis qu’il est au PSG il est quasiment le seul attaquant de pointe, du coup, il est assuré de jouer presque tous les matchs. Hors tu l’as entendu comme moi, les dirigeants du club parisien cherche un attaquant de classe internationale.
« Une Ferrari ? »
Si tu veux …
Le pauvre Gameiro ne va pas forcément apprécier ce nouveau venu, qui risque de lui piquer sa place.
Toi à l’école, tu es le premier de ta classe en mathématiques ?
Imagines, un nouvel élève arrive et il est meilleur que toi. Tu le prends comment ?
« Ben je serais un peu triste … J’aime bien être premier moi ! »
Tu vois c’est la même chose …

Tu comprends un peu mieux ce que le mercato signifie maintenant …
Après ce n’est qu’une histoire de bonnes et mauvaises affaires…
Certains joueurs achetés très cher font un flop dans leur nouveau club et d’autres, achetés à bas prix se révèlent des joueurs extraordinaires …
Le premier cas est très fréquent en France, le deuxième plus que très rarement …
« Pourquoi, papa ? »
Ben ça fiston, si je le savais, je m’inscrirais directement à la guilde des agents de joueurs et je ferais fortune …
Tu sais le football d’aujourd’hui est de plus en plus lié à l’argent mais tous les intervenants oublient parfois que c’est avant tout un sport pratiqué par de simples êtres humains et que, contrairement aux voitures, ce ne sont pas des machines infaillibles …