A moins de vivre sur la lune vous n’avez pas pu manquer l’annonce tonitruante de Xavier Niel en ce qui concerne FREE mobile.

L’acte tue décrypte pour vous tout ce qu’il y a à savoir dans de le domaine.

 

L’annonce de Free a provoqué bien du remoue dans le monde de la téléphonie mobile. Bien décidé à casser les prix ( et par là même, casser les pieds de ses concurrents), le patron du premier fournisseur en matière de box internet, a pris de court un peu tout le monde.

 

Les offres sont simples, c’est d’ailleurs un des atouts de se publicité, deux types d’offres sont proposés : le tout illimités (sms, mms, appels, internet 3go) pour 19,90€ pour les non abonnés free-box, et 15,90€ pour les abonnés.

 

La deuxième offre propose 1h d’appel et 60 sms pour … 2€ pour les non abonnés, 0€ pour les abonnés freebox.

 

Simple, concis, efficace. La guerre des prix est lancée.

 

Virgin est le premier à réagir en s’alignant immédiatement sur le forfait de Free, à savoir un forfait à 19,99 appels illimités et sms. Reste que Free propose pour le même prix les mms et les appels vers 40 destinations.

 

Puis vient le tour d’Orange qui annonce une baisse significative de ses prix « SOSH ». Ainsi l’offre comprenant 2h d’appels, sms et mms en illimités passera de 19,90€ à 9,90€, celle comprenant en plus 1GO d’accès à internet passera de 22,90€ à 14,90€, enfin, le forfait illimité à 39,90€ se verra quand à lui abaissé à 24,90€.

 

SFR quand à lui compte baisser l’offre de sa série « RED » tandis que B&You s’aligne également sur les tarifs de Free avec un illimité à 19,90€

 

Beaucoup de bruit qui semble plus en plus aller dans le sens de FREE. Néanmoins, si les prix restent les plus intéressants du marché, il y a certaines petites choses à savoir avant de rejoindre cet opérateur.

 

Tout d’abord, le prix du téléphone vous reviendra à prix fort puisque Free ne casse par les prix des mobiles. Ainsi un téléphone comme le Galaxy ace, pouvant être obtenu à 1euro chez les concurrents, sera à prix coûtant avec l’offre de monsieur Niel. Pour certains, changer d’opérateur est surtout le moyen de changer de mobile sans se ruiner et, dans ce cas de figure, ils se retrouvent donc perdants. Certes Free semble promettre un téléphone payable en plusieurs fois, avec parfois des échéances dépassant les 1 an mais, dans ce cas, cela revient à un engagement.

 

Autre bête noir de Free : le service après vente. Souvent présenté comme le pire SAV dans le domaine de la box, l’entreprise, qui semble déjà avoir du mal en couvrant 30% de la population pour l’internet, télé, téléphone, risque d’offrir à ses usagers de quoi s’arracher les cheveux en cas de problème. Si vous avez déjà eu des soucis dans le domaine, imaginez un peu ce qui se passerait et comment vous parviendrez à les joindre si vous vous retrouvez un jour sans téléphone fixe, internet, télé et téléphone portable !

 

Reste que Free a initié un mouvement qui permet de casser un peu le règne des gros opérateurs. Leurs réactions montrent à quel point la concurrence n’est pas une chose avec laquelle ils ont l’habitude de travailler. Ce type de changement est donc tout bénéfique pour les clients.

 

Alors, vers qui allez-vous vous tourner ?

 

Enjoy