• scénario
  • acteurs
  • Visuel
  • ambiance

Quand une nouvelle série débarque sur ABC Family, j’avoue regarder ça avec un œil curieux, mais sachant que ce n’est pas le genre de série dont je vais devenir fan.

En effet, cette chaine est clairement orientée vers les séries pour adolescent, et bien que je n’ai pas tout à fait fini de grandir dans ma tête, je reste un peu « vieux » pour le genre.

Mais ma curiosité aidant, et voyant au générique apparaitre le nom de Andie MacDowell, j’avoue que j’ai regardé le trois janvier dernier la première diffusion de Jane by Design avec un petit espoir et beaucoup de curiosité.

Commençons! Et pour ne pas changer, permettez-moi de vous présenter…

Le synopsis:

Le scénario est assez simple, on prend une ado de 16ans nommée Jane, qui n’est ni populaire, ni classée chez les indésirables, et on la pose dans un décor de lycée où débute l’histoire.

Comme beaucoup de jeunes filles de son âge, elle est fan de mode. Comme moins de jeunes filles de son âge, elle est placée sous la responsabilité de son grand frère après que son père soit mort, alors que leur mère est partie quand elle n’était qu’un bébé.

Bien entendu, des difficultés d’argent vont survenir, ce qui va pousser notre petite Jane à vouloir prendre un stage payé pour apporter son aide financière alors que son grand frère a du mal à trouver un job.

Le stage est autorisé par l’école, mais quand elle va se présenter dans une des plus grandes boites de couture de New York, elle postule par erreur pour le poste d’assistante de la créatrice la plus en vogue de la société.

Elle va donc mentir sur son âge pour obtenir le travail, et la voilà propulsée dans son plus grand rêve, travaillé dans la mode.

Néanmoins, elle devra partager son temps entre sa vie de lycéenne, et celle d’assistante, ce qui est loin d’être toujours facile!

Et voici la vidéo promo:

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Le casting:

On ne peut pas dire que le casting soit un casting de rêve!

En effet, mis à part une Andie MacDowell qu’on ne voit malheureusement plus assez souvent, les autres acteurs sont d’illustre inconnu n’ayant fait que quelque petite apparition ici et là.

Par exemple, l’actrice principale Erica Dasher qui a le rôle de Jane Quimby a fait une apparition en 2009 dans une série intitulée « The Lake » qui n’a eu qu’une saison.

Celui qui joue le rôle de son meilleur ami Nick Roux alias Billy Nutter dans la série a quant à lui eu droit à une apparition dans l’épisode final de la saison 2 de la série … La Vie de croisière de Zack et Cody…

Autant dire que mise à part une très grande actrice qui a eu une superbe carrière, le reste du casting s’appuie sur des acteurs qui ont leur preuve à faire!

Ce qui est une excellente transition pour vous dire: alors…

On en pense quoi?

Le jeu des acteurs est plutôt convaincant et on y croit, on peut dire que c’est un peu le gros plus de cette série, car pour le reste, je suis assez moyennement convaincu.

Le format de 42 minutes lui va bien, c’est une série pour ado qui va nous servir les clichés habituels de l’intégration à l’école, des premiers émois amoureux, du meilleur ami toujours là…etc. Le tout saupoudrer de passage, « amusant », romantique, triste, joyeux, avec des trahisons et autre sentiment fort l’amitié ou des valeurs « sûres » comme la famille.

Bref, tout ce qu’il faut à une série d’ABC Family pour être validé!

Pourtant, la série ne s’enfonce tout de même pas trop dans la mièvrerie et garde son côté original qui reste la vie professionnelle de Jane, ou l’on voit que les petites guéguerres de bureau ressemblent à s’y méprendre à celles que l’on peut trouver pendant ses études! C’est plus sournois, ça va plus loin, mais au final, c’est la même chose.

Ce qui n’est pas loin d’être la vérité quand on y réfléchit.

Pour le reste, la série est bien tournée. Elle arrive à nous faire sourire sans nous faire rire, elle raconte une histoire qui donne envie de savoir la suite, mais qui ne va pas laisser de malaise si on finit par ne jamais regarder la suite.

Est-ce pour autant que la série est ratée?

Je n’irais pas si vite en besogne et je dirais pour la…

Conclusion:

Cette série fait partie des productions qui ne sont pas mauvaises, mais qui ne sont pas de grandes réussites.

Au final, cela se laisse regarder avec un petit sourire en coin en se disant que les scénaristes devraient pousser un peu plus loin.

Si je trouve l’idée bonne, je me demande aussi comment cette histoire va tenir sur la longueur?

En effet, si on imagine une saison de subterfuges pour que Jane garde sa double vie, comment trouver des bases solides pour continuer sur la longueur avec une saison 2?

Il faut croire que si cette série fait de l’audience, les scénaristes devront se creuser la tête pour nous pondre quelque chose qui tient la route.

Je vais donc observer Jane by Design de loin pour voir son évolution, j’ai envie de lui donner une petite chance, mais la question reste posée…

Comment va-t-elle évoluer sur la longueur?