Ce week end le premier tournoi de l’année s’est terminé à Doha au Qatar,  malgré la présence de Nadal ou Federer un français Tsonga est arrivé en finale contre… un autre français Monfils !Depuis quelques années maintenant les français ont le plus de membres présents dans le TOP 50 mais ces même joueurs stagnent et peinent à franchir un cap. D’autres disparaissent même parfois de la circulation à cause de leur irrégularité comme Paul Henri Mathieu ou Jérémy Chardy. Il y a aussi les joueurs moyens qui font quelques coups d’éclats mais qui sont meilleurs en double Llodra en tête, Clément et Benneteau. Et puis il y a les « Quatre Mousquetaires ».

Monfils, Tsonga, Simon et Gasquet. Et ceux là avec Llodra en double peuvent plus que jamais prétendre à la victoire finale en coupe Davis d’autant plus que un des deux favoris (avec la Serbie) l’Espagne jouera sans ses deux meilleurs joueurs Nadal et Ferrer. Il ne reste plus qu’à s’opposer à Djokovic, Tipsarevic et Troicki qui à priori semble être la seule équipe à pouvoir rivaliser avec la France collectivement tant elle a des ressources en simple et en double !

Individuellement maintenant en commençant par Richard Gasquet « l’enfant prodige ». Au départ c’est incontestablement le plus doué des quatre et il dispose avec Federer du meilleur revers (à une main évidemment) au monde. Seulement il manque de consistance il est physiquement léger, à un mental friable et son jeu n’est pas assez étoffée. Son coup droit est encore trop faible pour faire la différence dans l’échange face aux meilleurs mondiaux. Réussira t’il à étoffer son jeu et à gagner en solidité pour réussir en Grand Chelem et faire mieux que des huitièmes de finale (seul exception une demi à Wimbledon en 2007) ? Et gagner des titres car depuis 2007 il n’a gagné qu’un titre un 250 séries à Nice et on commence à douter de sa soif de victoire.

Passons à Monfils maintenant le joyeux de la bande. C’est le plus spectaculaire, le plus fantasque et c’est aussi celui qui se cherche le plus. Après avoir passé ses dernières années à principalement défendre sur les cours d’où son surnom l’araignée. Car il arrivait à récupérer énormément de coups mais manqué un peu de possibilité offensive. Dès qu’il se projetait vers l’avant il peinait. Alors depuis quelques temps il s’emploie à monter régulièrement à la volée et prendre plus le jeu à son compte. Il lui faudra un petit peu de temps mais cela pourrait lui permettre enfin d’accéder à une finale de grand chelem après deux demi finales et deux quart de finales. Et que surtout cette année améliorera son ratio de finale/victoire car pour l’instant 16 finales pour 4 victoire c’est peu. Mais la saison s’annonce de bonne augure avec déjà une finale à Doha pour le premier tournoi de l’année après avoir notamment éliminé Troicki et Nadal.

Au tour de Simon, c’est celui qui réussit le mieux contre les gros qu’ils a tous battus. Mais son principal défaut est qu’il perd souvent contre les joueurs moyens à cause de son manque d’initiatives dans le jeu car sa force est qu’il étudie précisément le jeu de ses adversaires et les fait déjouer en cassant le rythme et en défendant mais surtout en appuyant sur leurs points faibles. Ce qui l’amène au final à une certaine régularité mais qui l’empêche de franchir un réel cap en grand chelem dans lesquels il n’a jamais dépassé les quarts de finale. Il court derrière sa sixième place mondiale obtenue en 2009. mais peine à retrouver les sommets il faudrait vraiment qu’il arrive à tourner son jeu vers l’offensive pour pouvoir de nouveau rivaliser avec les meilleurs.

Enfin Tsonga le plus médiatique. C’est aussi celui qui est actuellement le meilleur et qui a potentiellement le plus de chance de gagner un tournoi du grand chelem. Il a commencé difficilement l’année 2011 malgré une finale à Rotterdamemais des éliminations au troisième tour de l’Open d’Australie et de Roland Garros après il a enchainé sa meilleure année. Avec une demi à Wimbledon et un quart à l’US Open, et surtout 2 titres, 3 finales dont une au Master. Cependant l’année 2011 aurait pu être exceptionnel s’il n’était pas tombé sur un Federer décidément encore une classe au-dessus du français. Par contre il a clairement progressé durant la saison précédente et montre avec ce titre à Doha dès le premier tournoi qu’il n’a pas encore fini de grimper vers les sommets.

On peut donc espérer un titre du grand chelem pour un de nos français (ou plusieurs soyons optimistes !) et une victoire en coupe Davis. Ce qui est sur c’est que cette saison sera une nouvelle fois passionnante.