La physique quantique.

 

Tout le monde en entend parler, beaucoup ne comprennent pas de quoi il s’agit.

Alors, soyons simple, comme d’habitude (ce sera le cas) dans cette rubrique « En deux mots », le remède aux maux de mots.

On nous parle de révolution, que tout va changer. Qu’avec la physique quantique on aura des supers ordinateurs, qu’en théorie il devient possible de se téléporter et de traverser des murs. Étrange qu’aujourd’hui, pourtant, on continue à se coincer un doigt dans la portière de sa voiture, sans que celui-ci se dématérialise et traverse l’acier !

La physique, tout le monde connait. C’est l’étude des forces, des matériaux, des ondes, etc.… bref de la manière dont se comportent et réagissent toutes les choses qui nous entourent. Ca tout le monde le sait. Il y a des lois ou des règles, comme celle qui explique par une belle équation que lorsqu’on pousse la porte d’un magasin, entrent en jeu des forces, des volumes, des frictions.

Jusque là, toutes ces règles permettaient de bien tout comprendre, et d’appréhender les phénomènes de tous les jours, de la foudre à la rosée. Vive la physique. Un mur était un mur, une onde radio ou une lumière étaient différents de celui-ci.

Puis on a voulu explorer l’infiniment petit. Les particules, vous savez ces trucs tellement petits qui composent la matière. Et les ondes et la lumière, etc.…

On s’est rendu compte que toutes nos règles de physique, la fameuse équation de la porte du magasin, si elles fonctionnent dans notre monde, ne s’appliquaient plus du tout à ce micro cosmos. Et oui, dans l’infiniment petit, une onde peut-être une matière, la lumière par exemple, et vice et versa. Du coup, ce qui est solide pour nous ne l’est pas du tout dans l’univers des particules. On le savait, mais il a bien fallut aussi constater que de nouvelles règles de physiques, totalement différentes des notre, devaient s’appliquer à tout ceci.

Et voilà la physique quantique. Cette « nouvelle » physique avec de nouvelles lois qui s’appliquent à l’infiniment petit. Donc, de nouvelles découvertes qui vont nous mener on ne sait pas trop où !

En théorie. Nous pourrions modifier l’état de la matière par exemple. Un mur ne serait plus un solide contre lequel jouer au ballon. Imaginons les applications électroniques également : chaque petite pièce de votre réveil matin pourraient être utilisée différemment, puisqu’on comprendrait autrement ce qui ce passe.

Disons que tout ce que nous connaissions de la physique n’est pas faux. Mais tellement incomplet … Voici la Physique 2.0, la physique quantique.