Une nouvelle arrivée dans ma liste de séries en cours : Nikita

Re-bonjour les lecteurs, et encore une fois : Bonne année. Je me suis dit que pour commencer 2012 il valait mieux que je reste dans mon domaine de prédilection et que je vous présente donc une petite nouvelle arrivée dans mon quotidien de « sérievore ».

 

Résumé (allociné) : Ex-criminelle devenue agent secret au sein d’une organisation mystérieuse, Nikita se retourne contre ses employeurs, quand ceux-ci font assassiner l’homme qu’elle aime.

 

Neuf ans après l’arrêt de la série La Femme Nikita, également adaptée du film de Luc Besson (Nikita), le network CW lance à la rentrée 2010 un revival intitulé sobrement Nikita. Après Anne Parillaud et Peta Wilson, c’est Maggie Q qui prête ici ses traits à la jeune espionne.

 

Alors mon avis ?

 

Nikita ne fais malheureusement pas partie de mes series coup de coeur, ce n’est pas une série que je dévore de manière compulsive comme avec Downton Abbey, The Vampire Diaries ou encore The Bg C (3 séries que je vous recommence chaudement d’ailleurs). Mais l’histoire de Nikita se laisse suivre et devient même un agréable divertissement, si on ne recherche rien de particulièrement travaillé. N’allez donc pas croire que la série Nikita de 2010 est à la hauteur du film de Luc Besson dont elle s’inspire.

 

 

La série comporte en effet pas mal de défauts : absence de bande son convaincante, intrigues parfois un peu tirées par les cheveux, dialogues peu orginaux, personnages à la limite de la caricature en ce qui concerne les méchants. Il faut également avouer que l’on sent les limites du budgets. De plus, il m’arrive très souvent de grogner lorsque la série donne trop l’impression d’être un énorme fantasme pour la gente masculine : L’actrice incarnant Nikita joue, en effet, un épisode sur deux en talons et robe fendue jusqu’à la cuisse ! Elle se bagarre contre des grands musclés, joue la vamp, fait de la moto,  manie les gros fusils…. bref un mélange de dark angel et d’Alias.

 

Mais d’autres aspects sont plaisants : pas mal d’actions, des combats joliment chorégraphiés, des actrices plutôt pas mal à regarder, des romances qui se nouent, des rebondissements aussi…

 

Mine de rien on a envie de voir Alex et Nikita mettre à bas la Division et, dans ce sens, la sauce prend assez vite. L’histoire ne comporte pour le moment que 2 saisons, ce qui se rattrape très vite.

 

En definitive, Nikita est une production à garder sous le coude, afin de pouvoir la visionner lorsque nos series chouchoutes sont en pause et que l’on a pas envie de se lancer dans quelque chose de trop compliqué ou de trop long, mais, pour le reste, ce n’est pas une série qui restera dans les mémoires. Du moins pas dans l’état actuel.

 

Enjoy