Je parcourais tranquillement le Net quand je suis tombée sur une vidéo qui m’a profondément choquée. Non seulement à cause de l’horreur qu’elle décrivait mais aussi parce que je n’étais absolument pas au courant que ces atrocités se passaient non loin de nous!

Saviez-vous que dans République démocratique du Congo, des dizaines de milliers de femmes sont violées chaque année pour servir une guerre qui dure depuis plus de 15 ans maintenant ? 

C’est la guerre et les choses atroces ont lieu me diriez-vous … mais saviez-vous que c’est nous qui finançons cette guerre et par extension violons ces pauvres femmes?

En effet, l’armée nationale congolaise est en conflit avec des milices non seulement pour le pouvoir politique mais surtout pour contrôler les immenses ressources minérales naturelles du pays.

L’Europe en achetant ces minéraux, finance cette guerre qui fait de milliers de victimes aussi bien physiques que psychologiques ! Ces minéraux sont utilisées dans la création de la plupart des appareils électroniques que nous utilisons chaque jour : PC, télévision, téléphones etc. sans le savoir nous sommes les principaux commanditaires de cette guerre car notre argent est ce qui les motive.

Plus de 5.5 million de personnes ont été tuées depuis 1998. Pour tenter de mettre un frein à cette barbarie, plusieurs personnages ont décider de collaborer afin de dénoncer cette horreur que les médias n’osent pas nous montrer :

Ce clip s’intitule UNWATCHABLE (Inregardable). Les images sont en effet dures à regarder mais qu’en est-il de ceux qui subissent ces attaques chaque jour?

Pour ceux qui n’auront par le courage de voir la vidéo, en voici le résumé:

Cette vidéo se base sur le témoignage d’une vicitme Masika, et met en scène une famille européenne qui se fait attaquée par l’armée…

Lire résumé de la vidéo »

La journée commence normalement, ils semblent heureux et vivent une vie tout à fait habituelle quand soudain l’armée fait irruption chez eux.
La fille adolescente est brutalement violée par plusieurs soldats pendant que les parents sont obligés de regarder. Les cris sont déchirants et la tension monte dans les pleurs et les supplications. 
La petite soeur qui a environ 7 ans regarde traumatisée la scène qui se déroule à l’intérieur de la maison jusqu’à ce que n’en pouvant plus elle s’enfuit sous le choc.
La vidéo le laisse seulement l’entendre mais elle aussi sera certainement violée car elle court droit vers une embuscade.
Enfin silencieuse, car n’ayant plus la force de crier, l’adolescente qui se fait violée sous les yeux de ses parents impuissants continue à pleurer en silence. 

Les parents sont alors traînes à l’extérieur, le père est émasculé et tué sous les yeux de sa femme.

Les soldats la jette ensuite sur le corps sans vie et la violent sans ménagement.

Curieusement les femmes ne sont pas tuées mais sauvagement mutilées et laissées avec ce souvenir traumatisant dans leurs chair mais aussi dans leur esprit. Jamais cette expérience ne sera oubliée.

 

Pour les plus courageux voici la vidéo:

ATTENTION CES IMAGES NE SONT PAS DESTINÉES A UN PUBLIC SENSIBLE

Interdit aux moins de 18 ans, cette vidéo commence par « Et si cela arrivait un jour à vous et votre famille … »

Cette vidéo semble horrible mais c’est la version soft. Malheureusement, la vérité est encore bien pire !

Être femme au Congo est un sort terrible. Mêmes âgées, elles ne sont pas à l’abri !

Violées, humiliées, souvent enceintes et honteuses, elle doivent pour la plupart quitter leur village sans rien car elles sont aussi rejetées par les leurs.

J’ai fait l’effort de parcourir les vidéos où des femmes témoignent, honteuses, de ce qui leur est arrivé mais je vous épargnerai les détails horripilants car nous ne faisons pas ici une course au sensationnel.

Nous ne pouvons peut-être pas tout changer dans ce monde, mais nous pouvons toujours commencer quelque part.

Si vous aussi vous souhaitez faire entendre votre voix et cesser de cautionner sans le savoir de telles atrocités, signez dès aujourd’hui la pétition. 

Agissons aujourd’hui pour éviter d’être les victimes de demain !

Source image: http://www.alahune.fr/