C’est officiel, Nicolas Anelka jouera la saison prochaine en Chine dans le club du Shangaï Shenhua.
Le challenge sportif chinois est attrayant… Non j’déconne !
Le joueur a d’ailleurs le mérite de le reconnaître, il ne part là-bas que pour l’argent.
Le salaire de l’actuel cireur de banc de Chelsea se montera à 12 Millions d’Euro par an.
De quoi donner envie d’apprendre le chinois ? Ou pas …

 

Mais bon, objectivement, comment le blâmer ?
Il ne joue plus avec Chelsea. Il est grillé ad vitam eternam (ça veut dire pour toujours, Nico !) de l’Equipe de France. Et cela depuis qu’il a joué les éditorialistes de L’Equipe avec son fameux :
« Va te faire enc..er ! Sale fils de pu.e ! ».
Souvenez-vous de cette phrase qu’il avait lancé à Raymond Domenech, lors de la mi-temps du match France-Mexique disputé dans le cadre de la Coupe du Monde 2010…
Cette petite pique verbale lui a valu l’exclusion du groupe, alors que, franchement, à l’époque, beaucoup de supporters français auraient dit bien pire à Raymond, non ?

Bref, ce même joueur quasiment à l’âge de la retraite (footballistique, je précise), se voit proposer pour une période de 2 ans d’être grassement payé par un club chinois pour jouer dans leur championnat …
Difficile de refuser quand même !
Et puis, il n’est pas le premier. Samuel Eto’o, l’attaquant camerounais a lui aussi fait ses valises pour en récupérer des pleines de beaux billets russes.
Il a en effet signé pour le club russe de Makhachkala ( Ma Kaes Ke c’est que ce nom ?) et pour la modique somme de 20 Millions d’Euro par an.
Le football est un formidable moyen de promouvoir les pays économiquement émergents (Chine, Russie, Qatar…) et ça les grandes fortunes de ces pays l’ont bien compris.
Finalement, c’est un peu l’inverse de ce qui se passe en « amour » avec les cougars.
Les femmes cougars ce sont des femmes mûres qui draguent de jeunes hommes…
Les clubs de football de ces « jeunes » pays du football draguent les vieux joueurs…
Processus inverse donc, mais méthode identique : l’argent !

Donc, souhaitons bonne route à Nicolas Jackpot Anelka pour sa fin de carrière en Chine…
Je suis quand même un peu curieux, et j’espère un jour voir à la télévision les images de Nico en train de parler mandarin …
Ce sera sans doute un grand moment qui vaudra son pesant de cacahuètes … en or massif les cacahuètes !

 Source Image : © REUTERS