On connaissait déjà la réputation de Facebook, mais un étudiant en droit a voulu connaître sa face cachée pour savoir si les entrailles de Facebook étaient encore pire que la façade.

 

Le siège de Facebook étant situé en Irlande, le pays européen où les impôts sont les moins élevés, il doit donc respecter les régles européennes et la directive européenne 95/46/CE sur la protection des données à caractère personnelles.

 

Cette directive oblige tous les sites internet à fournir à leurs visiteurs toutes les données recueillies sur ces derniers.

 

Max Schrems, notre étudiant en droit de 24 ans, a donc décidé de demander une copie de toutes ses informations détenues par l’entreprise de Marc Zukerberg.
Après avoir bien cherché dans la section des pages d’aide du site, il a enfin trouvé le lien pour faire sa demande

Apres quelques emails échangés avec Facebook en insistant sur son droit et en menaçant de porter plainte auprès du Commissaire à la Protection des Données Irlandais, il reçoit enfin sont CD qui contient un document PDF de 1222 pages !

Et le contenu est plutôt édifiant, Facebook va beaucoup plus loin que l’on ne l’imaginait !

 

  1. Facebook n’oublie jamais rien !

Max Schrems, avait comme d’autres, supprimé des tas de commentaires , tchats, messages privés ou autres photos.

Mais Facebook n’oublie jamais rien et ne supprime rien de ses serveurs ! Tout reste à leur disposition.

A se demander si lors de la suppression des comptes, Facebook supprime réellement nos données.

 

  1. Facebook vous suit à la trace !

Facebook est disponible sur la plupart des OS mobile depuis quelques temps et en plus de garder en mémoire ce que vous faites, il garde aussi en mémoire d’où, de quand et depuis quel mobile vous le faites !

 

  1. Facebook connait tout le monde, même les non-inscrits !

Alors que les personnes qui n’étaient pas inscrites pensaient échapper aux griffes de Facebook,

il n’ en est rien !

Facebook entretient des « profils fantômes » en utilisant la fonction d’importation de carnets d’adresses emails qu’il propose à ses utilisateurs, utilisés pour trouver plus rapidement ses amis.

Il stocke les adresses emails, même si elles ne correspondent à aucun profil inscrit, et, par recoupement, dessine des relations… même entre ceux qui ont choisi d’échapper à l’emprise du réseau social.

 

Des constats plutôt effrayants et qui sont plus qu’à la hauteur de la réputation de l’entreprise !

 

L étudiant en droit a porté plainte pas moins de 22 fois contre le géant californien auprès du commissaire irlandais à la protection des données pour infractions à la législation européenne.

 

Il a aussi mis en ligne un petit site web qui vous explique la marche à suivre pour récupérer vos données auprès de Facebook :

http://europe-v-facebook.org/FR/A_vos_donnees_/a_vos_donnees_.html

 

 

Source : Rue89.com