Vendredi passé je vous parlais du dernier tour d’anthologie en BSB sur le circuit de Brands-Hatch. Aujourd’hui je vais vous parler du tour de F1 qui m’as fait rêver devant ma tv alors que je n’avais que 6ans. Tous les fans s’entendent à l’appeler: le meilleur tour de toute l’histoire de la F1.

Le principal acteur de ce tour est le pilote brésilien, Ayrton Senna.

En ce 11 avril 1993, nous sommes sur le circuit de Donington Park (3e GP de la saison), il pleut et il fait froid.

Frank Richardson était un des commissaires de course ce jour la et, comme beaucoup d’autres, étaient un peu déçus de l’opinion publique générale qui disait que ce circuit ne devrait pas faire partie de la saison de F1. Un des principaux arguments était que ce circuit, un circuit traditionnel de courses moto et qui faisait partie du calendrier des plus petites catégories, n’avait quasiment aucune zone de dépassement.

Mais revenons-en à nos moutons… Voilà comment ça s’est passé:

La course débute pour lui en 5e position sur la grille de départ. À peine quelques secondes après que le feu vert se soit allumé, Senna dépasse M. Schumacher sur la ligne droite avant d’arriver sur le virage droit, puis se colle à l’arrière de la Sauber de Karl Wendlinger.

Juste après, dans un long gauche, Senna dépasse Wendlinger par l’extérieure. Encore aujourd’hui personne n’explique comment il a fait ça! Cette portion de piste est, par jour de grand beau et que ce soit en moto ou en voiture, faite en file indienne par les pilotes tellement elle est piégeuse. Ayrton l’a fait un jour de pluie par l’extérieur, avec les pneus froids, parfaitement bien pour pouvoir se rabattre devant l’Autrichien.

Il se retrouve donc derrière la monoplace de Damon Hill. Deux virages plus loin, il était devant lui et prenait donc la 2e place en le doublant par l’intérieur dans un virage à droite.

Alors derrière son ennemi juré, Alain Prost, tout le monde se dit que ce serait juste impossible qu’il continue sa progression et dépasse dans la foulée le Français. Deux virages avant la ligne droite des stands dans la dernière section du circuit, Senna fait l’intérieure à Prost.

Il boucle donc ce tour en se retrouvant à la première place du classement. Voici une belle leçon de pilotage pour les quelques pilotes actuels qui ont la grosse tête, mais qui conduisent avec des assistances électroniques de tous les côtés.

Emerson Fittipaldi suivi cette course debout, devant sa télévision sans respirer tellement ce qu’il voyait l’extasiait. Depuis sa maison à Key Biscaine en Floride, il lança un coup de téléphone à Senna le jour suivant et lui dit:

Plus jamais tu ne refera une chose pareille! C’est juste impossible.

Comme Frank Richardson le pensait, ce circuit avait bien des zones de dépassement… ça dépendait juste de qui était derrière le volant.

En vidéo, c’est encore meilleur:

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

En 1993 on peu déjà apercevoir le superbe Fair-Play de Michael Schumacher qui le pousse en dehors de la piste juste après le départ.

 On board:

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

 

J’en profite pour rappeler qu’hier cela faisait 20ans que Ayrton Senna est devenu triple champion du monde de F1. Même 17ans après sa mort, ce pilote de légende fait encore rêver bon nombre de passionnés.