La sortie d’un nouvel appareil photo n’est pas ce qu’on peut appeler un événement de premier plan! C’est d’autant moins un évènement de premier plan quand on sait qu’il s’agit de la sortie d’un appareil professionnel qui sera selon toute vraisemblance proposé à prix qui avoisinera les 7’000$! Autant dire, réservé à une catégorie plutôt précise de photographe. Pourtant, quand on regarde les statistiques de Twitter du mardi 18 octobre et que l’on voit que les mots clef Canon EOS 1Dx sont au 5e rang des mots les plus utilisés du jour, on se dit qu’il doit quand même y avoir quelque chose d’intéressant…

Il faut tout d’abord savoir que Nikon et Canon se livrent depuis bien des années une pseudo guerre pour être le leader de leur marché.

Ce qui au fond est une très bonne chose, vu que c’est la concurrence qui pousse à l’excellence.

Une motivation:

Dans cette petite guerre, le produit phare, celui qui n’est pas le plus acheté, mais certainement le plus vu, c’est l’appareil professionnel.

Qui n’a pas en tête l’image d’un stade rempli d’objectifs blancs?

Pour que le blanc de ces objectifs soit ainsi affiché et qu’ainsi le public puissent reconnaître la marque rouge, il faut convaincre les professionnels que l’outil proposé est le meilleur!

Un pro de la photo à des contraintes, des besoins, un cahier des charges précis et impératif.

Une bonne marque photo qui veut être au premier plan se doit d’être à l’écoute des pros.

Pour le photographe lambda, tout l’avantage réside dans le fait que pas mal de technologie créée pour ce genre d’appareil hors de portée finisse par être installée sur des appareils plus modestes, ceux que le grand public va acheter!

Canon EOS 1Dx:

Mais qu’est-ce qui peut bien faire que cet appareil photo, qui n’est de loin pas le premier de canon (Depuis que la gamme EOS existe, ils en ont vendu pas moins de 50 millions) fasse tant parler de lui?

La réponse est simple, ses spécifications totalement hors norme qui mettent un coup de pied dans la fourmilière et qui oblige Nikon à répondre de façon très forte, tant les caractéristiques de cet appareil sont impressionnantes!

  • Capteur CMOS plein format de 18,1 MP.
  • Jusqu’à 12 im./s, voire 14 im./s en mode de prise de vues ultra-rapide.
  • Plage ISO de 100 à 51.200, jusqu’à H:204.800.
  • Système AF à 61 collimateurs.
  • Mesure AE RVB 100.000 pixels.
  • Vidéo EOS Full HD 1080p.
  • Double processeur « DIGIC 5+ ».
  • Écran LCD Clear View II de 8,11 cm (3,2 pouces) et 1.040.000 points.
  • Port Ethernet.

Vu comme ça, je pense que la plupart d’entre vous doit rester de glace, ceux qui connaissent commence déjà à baver.

Laissez- moi un peu vous éclaircir les choses!

Le Capteur:

Ici, le capteur a toute son importance.

En effet, c’est un FF, pour Full Frame, ce qui veut dire plein format, ce qui signifie qu’il a la taille d’un film argentique 24*36.

Canon habituellement divisait sa gamme pro en deux, les APS-H (1,3 fois plus petit qu’un film 24*36) et les capteur FF.

Avec le 1Dx, il abandonne définitivement le capteur APS-H, un vrai tournant dans la façon de faire de Canon.

Ce capteur plein format offre une résolution de 18,1 millions de pixel.

Cela peut sembler peu, quand on sait que le modeste Canon EOS 600D en a 18,7 millions.

Sans entrer dans des notions trop techniques, il faut savoir que plus les pixels sont grands, plus les capteurs sont sensibles à la lumière.

Quand on sait que le capteur du 600D est 1,6 fois plus petit que celui du 1Dx, qu’il a plus de pixel et qu’il peut monter à 12’800 iso, on imagine facilement le potentiel du 1Dx….Non?!

Et bien la bête peut monter à 51’200 iso, et on peut même le pousser à 204’800 iso, de quoi faire un portrait avec la simple lueur d’une bougie!

Un tigre dans le moteur:

Une autre des caractéristiques très impressionnantes de cet appareil est sa cadence moteur de 12 images par seconde, et selon la configuration elle peut même monter à 14 images par seconde.

Pour supporter une telle cadence, il faut absolument des matériaux qui tiennent le coup.

C’est pour cette raison que l’obturateur est fabriqué avec des lames en fibres de carbone surfacées par un matériau composite antifriction, ce qui lui garanti 400’000 déclenchements.

Pour vous faire une idée, si vous faites 100 photos par semaine, il vous faudra environ 80 ans pour venir à bout de l’obturateur!

Quand un appareil photographie avec une telle vitesse, il faut que l’auto-focus soit vraiment performant.

Ici, c’est pas moins de 61 collimateurs auto-focus qui vont travailler pour que le sujet de la photo soit net tout au long de la séquence.

Pour avoir une meilleure réactivité, le photographe peut régler finement plusieurs options de l’AF afin de le régler parfaitement à sa main.

Quand à l’exposition qui travaille de concert avec l’auto-focus, elle sera gérée par un capteur CCD de 100’000 pixel qui analyse la lumière sur 232 zones en tenant compte des couleurs et des formes (il reconnaît les visages) pour une exposition parfaite.

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Un baroudeur:

Cet engin est fait pour durer, il est aussi fait pour être traité avec peu de soin et travailler dans des conditions très difficiles.

Pour parer à cela, Canon l’a tropicalisé, comme tous ses boîtiers pros.

Cela veut dire qu’il est muni de nombreux joints d’étanchéité afin d’empêcher l’humidité et la poussière d’entrer à l’intérieur de l’appareil et ainsi le détériorer.

Il est construit entièrement en métal, une moulure de magnésium injecté.

En résumé, il est capable de subir les pire traitement.

Silence, on tourne:

En plus d’être un appareil photo exceptionnel capable de faire face à toutes les situations, c’est un très bon boîtier pour faire des vidéos.

Canon a vu depuis quelque temps déjà certain de ses boîtiers capables de filmer utilisé dans beaucoup de production.

Par exemple, des séries comme le Dr House sont parfois tournées avec de tels appareils.

Étant conscient que de plus en plus de personne et surtout de petites voir grosses productions utilisent des reflex pour tourner leur vidéo, Canon a mis l’accent sur les spécificités propre à l’image animée.

De fait, le 1Dx tourne en full HD, et possède tous les réglages et options utiles à un tournage de qualité professionnel.

Entre autre chose, réglage de la vitesse et de l’ouverture en cours de tournage, réglage fin du son…etc.

Toutes les touches et molettes de l’appareil sont étudiées pour ne pas produire de bruit et ainsi que tout réglage fait pendant le tournage ne s’entende pas sur la bande son.

Tout ça, et plus encore…

Le Canon EOS 1Dx est un appareil qui vous réserve encore bien des choses.

Les points que j’ai détaillé ici ne sont que le sommet de l’iceberg, car en réalité il y a bien plus de chose, beaucoup plus!

Pour preuve, la description des spécifications complète émise par canon tient dans un dossier de 18 pages…

Si je ne m’étends pas d’avantage, c’est qu’à moins d’être un vrai passionné, le reste risque de vous ennuyer un peu.

Il faut savoir que cet appareil semble avoir été pensé dans les moindres petits détails.

Canon a été particulièrement à l’écoute de ses utilisateurs pour créer un appareil hors norme qui va pousser Nikon dans ses derniers retranchements.

La marque Jaune va très bientôt dégainer elle aussi son nouveau vaisseau amiral, qui portera sans doute le nom de Nikon D4.

Tous les yeux seront braqués sur cet appareil qui va forcément se voir comparé au 1Dx.

Je vous donne RDV dans quelques semaines pour vous parler du Nikon!

Quelques infos:

Le Canon EOS 1Dx devrait sortir au début du deuxième trimestre 2012, soit courant mars.

Aucun prix officiel n’a été annoncé, mais Canon a donné un ordre d’idée en parlant d’un appareil qui serait vendu au alentour de 6’800$.

Dès que possible, nous seront heureux de vous présenter un test terrain de l’engin.

Si vous êtes un néophyte en photo, sachez que certaines des évolutions qui sont présentées sur ce boîtier vont certainement venir enrichir les fonctions des autres appareils Canon.

Si vous êtes un amateur, un passionné, comme moi cet engin doit vous faire rêver….Ha si seulement!