Connaissez-vous le nouveau jouet de TOUS les constructeurs d’appareil photo? Les Hybrides! …Enfin, quand je dis TOUS, j’oublie qu’il reste une compagnie d’irréductibles ingénieurs et commerciaux qui ne sont pas entrés dans ce jeu, je parle bien sûr de Canon!

Dans cet article on va voir exactement ce qu’est un hybride, et s’il vous faut craquer pour ce nouveau joujou marketing, ou si comme Canon il vaut mieux rester loin de cette chose.

Qu’est-ce que les Hybrides?

Comme son nom le suggère, c’est un compromis entre deux types d’appareil.

Les constructeurs aiment à avancer l’argument suivant: « La compacité d’un compact et la qualité d’un reflex »

hummmm….c’est vrai tout ça?

Permettez-moi d’en douter!

Hybride, le meilleur des deux mondes?

Quand une personne lambda choisie son appareil, elle le choisit en règle général avec deux critères principaux importants, la taille et la qualité.

En effet, tout ce qui vient après sont des plus ou des moins, mais le photographe de tous les jours, choisi en fonction de la taille et de la qualité.

Cette info n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd!

En effet, les constructeurs qui ont de plus en plus de peine à faire de vraies innovations sur leurs appareils ont cherché une nouvelle niche où se placer.

En photo, petite taille est synonyme de compact et qualité de reflex, des ingénieurs on eu la bonne idée de faire un hybride des deux.

La taille d’un compact, avec la possibilité de changer les objectifs comme sur un reflex.

À première vue, cela semble l’idéal…enfin, à première vue seulement.

Voici les mensurations moyennes d’un reflex entrée de gamme:

124 x 96 x 134mm ~700g

Et celle d’un hybride:

120 x 67 x 97mm ~500g

Difficile de dire qu’il y a un gouffre entre les deux!

Et cela pose quelques problèmes ergonomiques! Explication…

Ergonomie:

Un reflex est un appareil pensé pour avoir une ergonomie de très bonne qualité.

Grande poignée avec un gripe pour une très bonne tenue. Poids réparti de façon idéale. Bouton placé aux endroits stratégiques. Viseur optique de qualité.

Pour les Hybrides, la chanson est différente.

Comme souvent le corps de l’appareil est proche de la physionomie du compact, l’ajout de l’objectif interchangeable déséquilibre considérablement le tout.

De plus, les boutons sont souvent très petits (il faut être habile avec ses doigts) et ne son pas placé de façon ergonomique, difficile de trouver un bouton de réglage tout en cadran sa photo.

Les compacts sont souvent aussi mal pensés dans l’ergonomie de leur bouton, mais vu leur taille, la manipulation reste aisé, il n’y a pas de déséquilibre.

Ici, l’appendice qui sert d’objectif est souvent trop gros par rapport à la taille du boitier lui-même.

La qualité photographique:

L’autre argument-choc des constructeurs c’est la qualité de ses appareils qui serait égale au reflex…

À nouveau, j’émets un doute quant à cette affirmation.

En effet, tous les hybrides ne sont pas logés à la même enseigne.

Entre Sony qui place des capteurs APS-C de grande qualité (les même que leur reflex) et Nikon qui nous colle des capteurs miniatures, on est loin d’une parité qualitative entre les différentes marques.

Certes, ce serait mentir que de dire les images des hybrides sont toute mauvaise.

Ces appareils délivrent des images de bonne qualité dans l’ensemble, voire de très bonne qualité pour les Sony, qui dans cette catégorie d’appareil me semble bien au-dessus du lot.

Mais de là à dire que l’on obtient la même qualité d’image qu’un reflex, il y a un monde.

Comme vous le savez peut-être, une grande partie de la qualité d’une photo vient de l’objectif. Ceux présents avec les hybrides ne sont pas ce qui se fait de mieux!

Vous vous dites alors, pas grave, je vais utiliser mes très bons objectifs que j’ai sur mon reflex de même marque que mon hybride….

Raté! Les constructeurs ont tous été assez intelligents pour ne pas offrir la même monture propriétaire que pour leur reflex, il vous est simplement impossible de monter un objectif Nikon qui vient de votre reflex sur leurs hybrides.

À moins de débourser encore de l’argent pour vous offrir une bague adaptative qui en plus de vous coûter cher va encore plus déséquilibrer votre appareil.

Mais je vous rassure, ces marques ne se sont pas contentées de vous empêcher d’utiliser vos objectifs de reflex, ils ont aussi bridé l’emploi d’accessoires.

Si vous avez un flash qui se branche sur votre reflex, il ne pourra pas être installé sur votre hybride!

Le prix:

On pourrait au final ce dire, l’hybride est peut-être imparfait, mais comme il se situe entre le reflex et le compact, je pourrais avoir un appareil de meilleure qualité qu’un compact, mais moins cher qu’un reflex!?

Et bien, même pas!

Les reflex entrées de gamme se trouvent aux alentours de 400 à 450€.

Les hybrides se vendent en moyenne entre 700 et 800€ !

À ce prix-là, ou pour pas grande chose de plus, vous avez des appareils dits « amateur-expert » de très loin meilleur que n’importe quel hybride du marché!

Conclusion:

On peut se demander pourquoi les constructeurs se sont lancés dans cette gamme d’appareils?

Ce qu’on peut leur laisser, c’est qu’ils communiquent très bien sur le sujet, et que pas mal de personnes sans prendre de recul sautent sur ces hybrides comprenant un peu tard leur erreur.

Ces appareils sont chers, fragiles (quand vous changez d’objectif, le capteur est à l’air libre sans protection aucune), mal pensés et ont une très mauvaise ergonomie.

J’ai beau me creuser la tête, je ne vois pas ce qu’ils ont pour eux?

Il semble que chez Canon on se pose les mêmes questions que moi, car eux ne sont pas entrés dans cette catégorie d’appareils.

On peut se demander combien de temps ils vont rester hors de ce marché? L’appelle de l’argent sera-t-il plus fort que l’appelle de la raison pour la marque rouge?

Nous verrons bien, quoi qu’il en soit, je n’ai qu’un conseille à vous donner….n’achetez pas ces pseudo appareil photo qui n’ont rien pour eux, gardez votre argent pour un achat plus intelligent!