Hier a été une journée très spéciale, ce qu’on appelle un tournant dans l’histoire. Réveillé à 1h30 du matin par un Tweet qui annonçait la mort de Steve Jobs. Au début, j’ai pensé – Encore une mauvaise blague! – Puis j’ai vu que l’info venait directement d’Apple, puis j’ai vu Tweeter s’emballer, le monde commencé à presque s’arrêter de tourner…

La journée d’hier était impressionnante, 10’000 tweets par seconde ont été publiés pour parler de la mort de Jobs, Facebook, Google+ et tous les réseaux sociaux du monde se sont enflammés.

La journée d’hier est passée au ralenti pour moi, confiné dans une sorte de bulle sans croire vraiment ce que je lisais, ce que je voyais!

Toutes les Unes, tous les gros titres qui annoncent la mort d’un simple homme, un dirigeant d’entreprise, qui a généré presque autant d’émotion que la mort de Michael Jackson!

Un hommage?

PTI se devait de relater la nouvelle, mais pas hier, pas sous le coup de l’émotion, pas pour dire ce que 1’000 personnes ont répété.

Alors, comment prendre les choses?

Sur un forum photo très sympathique, l’administrateur a mis une jolie bannière hommage où l’on peut voir écrit: Mad on a Mac.

C’est là que je me suis dit, mais c’est vrai, Mac fait partie depuis bien longtemps de ma vie.

Je ne vais donc pas rendre un hommage tel que l’on peut le concevoir, mais vous expliquer de façon un peu plus personnelle ce que représente Apple, et à travers cette marque, Steve Jobs, pour moi.

Une pomme dans ma vie!

Quand j’ai essayé de penser à Jobs, le premier souvenir qui m’est revenu c’est quelques notes de musique…

Je me souviens de mon premier iPod, noir, simple à utiliser, fin et facile à transporter, avec des commandes intuitives et une bonne autonomie.

J’en ai passé des heures à l’écouter, à faire mes listes de chanson, du « pour bouger » à « Best Song« .

Puis, je me suis souvenu de beaucoup d’autres choses, beaucoup d’anecdotes liées à cette marque, comment je suis tombé amoureux de mon iPhone, au point que ma petite maman me dit toujours: On dirait qu’il est greffé dans ta main!

Ce iPhone que je trouvais vraiment « révolutionnaire« , à côté mon ancien HTC me semblait d’une banalité affligeante!

Je me suis souvenu des Keynotes, que l’on regarde comme un concert en analysant à la fin pour savoir si c’était un bon cru ou non.

Fébrile en attendant les annonces, applaudissant quand on pensait que la chose était « incroyable« !

Puis en écrivant ces lignes, je me dis que je le fais sur mon fidèle MacBook Pro, que je rêve de m’offrir un MacBook Air.

Je pense aussi que nous avons créé ce site sur un Mac, des heures à bouffer du code en se demandant ce que cela donnerait sur d’autres écrans, d’autres navigateurs!

C’est là que l’on a essayé qu’il soit lisible sur un iPhone! Depuis, vous avez une interface spéciale pour les smartphones.

Je me souviens qu’à la sortie du premier iPad, Comeback et moi avons couru dans un Apple store pour voir ce que donnerait PTI sur ce nouvel écran, et quand sous le regard amusé des vendeurs et des clients nous avons entré l’adresse du site sur toutes les machines du magasin, sans qu’on nous empêche de le faire!

Plus personnel, je vois chaque jour ma petite Suri apprendre à compter, l’alphabet et tout un tas de choses qui l’aide à son apprentissage de la vie, du savoir,  sur son iPad 2 (hé oui, 3ans et déjà fangirl, c’est SON iPad!). Cet objet qui l’aide (en partie) à se construire.

Je vois aussi mes parents s’intéresser à l’informatique grâce aux iPhone, apprendre de nouvelles choses, partager avec nous des moments grâce au mail et autres réseaux sociaux si facilement accessible depuis ces machines.

Je vois ma sœur faire des films et prendre de sympathiques photos souvenir avec son téléphone.

Je vois ma vie liée de façon plutôt importante à ce qui était dans la tête de Steve!

Et pour finir?

Quand hier j’ai appris la mort de Steve, j’ai été triste!

Triste qu’un homme de génie, qui à su faire de produits qui avant n’étaient pas nécessaires, des objets indispensables parte si tôt, emmené par une difficile maladie.

Puis je me suis demandé si c’était normal d’être triste qu’un chef d’entreprise meurt? D’avoir une mélancolie pour un homme qu’au fond je ne connais pas?

Puis j’ai bien du l’admettre, Apple est indissociable de son incroyable patron, et Apple fait partie de ma vie depuis bien des années, et j’adore ça, je le dis sans honte….je suis un fanboy!

Puis j’ai fini par comprendre, le plus grand génie de Steve, ce n’est pas d’avoir pensé et créé toutes ces choses,  c’est d’avoir réussit à faire que le public soit fan, fan de la marque, fan de la personne, fan de l’innovation…

Repose en paix Steve!