11 septembre 2001… Cette date correspond à l’événement le plus marquant de cette décennie, et peut-être même du 21ème siècle. Il a secoué le monde occidental, comme le monde oriental qui subira et subit toujours la lutte contre le terrorisme. En cette date anniversaire, je vous propose une rétrospective des événements du 11 septembre 2001, et les répercussions qu’ils ont eu sur ces dix dernières années.

 

 

11 septembre 2001, l’Amérique est touchée en plein cœur

Il y a un avant 11 septembre et un après 11 septembre. Le terrorisme et la lutte contre le terrorisme existait déjà avant cette date là. On peut citer notamment les attentats à Paris en 1995, ou même les attentats du World Trade Center en 1993 (Un camion a explosé dans le sous-sol de la Tour Nord). Mais jamais  un attentat n’avait été aussi dévastateur et n’avait autant suscité l’émotion que celui du 11 septembre 2001.

C’était une journée comme les autres qui commençais à New-York, jusqu’à ce qu’un premier avion percute la Tour Nord du World Trade Center, à 8h46 heure locale précisément. Puis un deuxième avion viendra percuter la deuxième tour 18 minutes plus tard. Moins d’une heure plus tard, les deux tours s’effondreront faisant 2976 victimes. Deux autres tours proches des Twin Towers s’effondreront également. Un troisième avion s’écrasera sur le Pentagone et un quatrième dans une campagne en Pennsylvanie. Les Etats-Unis viennent d’être attaqués sur leur sol, c’est l’hécatombe. Tout une ville, tout un continent est sous le choc. Ces événement sont invraisemblables mais rappellent tout à coup à l’Amérique qu’elle n’est pas invincible. Ces attentats plongent tout le monde occidental dans la peur, l’incompréhension puis la colère.  Le désir de vengeance se fait ressentir. Le monde entier découvre alors le visage de celui qui est le commanditaire de ces attentats. Il s’agit d’ Oussama Ben Laden, qui est à la tête d’une organisation terroriste : Al-Qaida. Il est alors désigné ennemi public n°1 des Etats-Unis. Ce sera le début d’une lutte acharnée contre le terrorisme islamiste.

 

Une décennie de guerre

George W. Bush, alors président, promet à ses électeurs une traque des terroristes qui ont commis ces attentats et de se lancer dans une guerre contre « l’Axe du Mal ». Il se lance alors dans une guerre contre les talibans (qui avaient recueillis Ben Laden) en Afghanistan, soutenu par ses alliées habituels. L’armée américaine finira par chasser les talibans, mais perdra la trace de Ben Laden. S’en suivra la guerre en Irak, où Saddam Hussein sera chassée de son pouvoir. Bush justifiera cette guerre par la présence d’armes de destructions massives sur le territoire Irakien. Les américains, encore profondément touchés par les attentats, le soutiendront un temps, puis remettront en cause cette intervention.

Saddam Hussein sera jugé, puis exécuté par pendaison, mais la paix n’est pas revenue dans le pays. En effet, l’Irak se retrouve plongé dans une guerre civile, et le conflit perdure actuellement, ainsi que le conflit en Afghanistan. Parallèlement à ces conflits, des actes terroristes continuent à être perpétrés, que ce soit dans les pays occidentaux (Attentats de Madrid en 2004 et de Londres en 2005), les pays orientaux (Istanbul), ou les pays frontaliers de l’Afghanistan qui voient aussi naître des conflits. Al-Qaida multiplie les attentats-suicides, mais commence à s’affaiblir. Des groupes issus d’Al-Qaida commencent à voir le jour comme Aqpa (Al-Qaida dans la péninsule arabique) ou Aqmi (Al-Qaida au Maghreb Islamique). Ils sont essentiellement l’auteurs de prises d’otages et d’exécution d’otages, mais on peut noter dernièrement les attentats de Marrakech perpétrés par Aqmi.

Parallèlement aux conflits, il y a également la capture de certains terroristes qui se feront emprisonner dans les très controversées prisons de Guantànamo ou d’Abou Ghraib. En effet, en plus des tortures, les prisonniers ont subis des humiliations causés par les G.I. , qui allaient jusqu’à « s’amuser » à prendre des photos ou faire des vidéos pouvant être assez choquante, et à les poster fièrement sur internet. Des actes qui ne sont pas dignes de soldats, malgré les horreurs qu’ont commis les terroristes. Barack Obama, à son élection, a promis la fermeture de Guantànamo, mais elle n’est pas encore effective.

 

Tous ces conflits ont causés beaucoup de pertes humaines, notamment beaucoup de pertes de civiles innocents. Mais les attentats du 11 septembre ont aussi changés la vision que les gens avaient de l’Islam. Beaucoup ont tendance à faire l’amalgame Islam er terrorisme, alors que ces attentats n’ont pas été perpétrés par des musulmans lambda, mais par des intégristes. Nombreux sont les musulmans qui condamnent ces attentats, mais qui sont parallèlement discriminés car vus comme une menace et comme complices de ces attentats car ils sont musulmans. C’est toute une religion qui a été entachée par les agissements d’une minorité.

 

2011, la fin des conflits ?

Après presque 10 ans d’une traque acharnée, Ben Laden est capturée puis exécuté le 2 mai 2011 au Pakistan. Les américains ont manifestés leur joie, malgré la peur de représailles. Ben Laden a été immergé en mer, dans un endroit tenu secret, pour éviter qu’il soit porté en martyr et que ses alliés puissent se recueillir. C’est maintenant Ayman Al-Zawahiri qui est à la tête d’Al-Qaida. Mais pour beaucoup, il n’a pas la même envergure que Ben Laden. En dehors de Ben Laden, des événements plus importants se jouaient dans le monde : les révolutions arabes. Depuis décembre 2010, des pays comme l’Egypte, la Tunisie, la Libye, la Syrie et le Yémen voient leurs habitants se rebeller contre la dictature en place et renverser les pouvoirs. Les gens réclament une démocratie, la justice et des droits, ce qui réduit davantage l’influence des partis politiques islamistes dans ces pays, et donc également des groupuscules islamistes. Malheureusement, la situation est toujours instable dans ces pays, surtout en Afghanistan où les troupes américaines commencent à se retirer sans la certitude que les talibans ne reviennent pas semer la terreur.

 

La fin de Ben Laden n’a pas signée la fin du terrorisme. 10 ans après les événements du 11 septembre, la menace terroriste reste toujours aussi grande, même s’il reste peu probable qu’un événement aussi marquant que le 11 septembre puisse avoir lieu. Ces événements ont changés notre façon de vivre. Les contrôles sont de plus en plus poussés, que ce soit dans les avions où il n’est plus possible de voyager avec des récipients de plus de 100ml, ou dans les aéroports où commencent à être mis en place les scanners corporels. La vigilance reste de mise, mais nous ne vivons pas non plus dans un climat de constante insécurité.

Aujourd’hui, à la place des tours, il y a Ground Zero, où se dresseront 4 tours et où subsistent deux grands bassins à l’emplacement des anciennes tours. Ces bassins représentent un vide qui ne sera jamais comblé, surtout pour les familles des victimes. Ground Zero est aussi, et surtout un lieu de recueillement, que ce soit pour les new-yorkais ou pour les touristes, pour se souvenir et rendre hommage aux victimes. Pour finir, une pensée pour toutes les victimes des attentats du 11 septembre 2001 et des conflits qui s’en sont suivis. Paix à leur âme.