Voici un film qui a su faire parler de lui.

En effet, bien plus d’un an avant sa sortie en salle des rumeurs circulaient sur ce long métrage.

Tout le monde a vu la scène de l’accident ferroviaire, très spectaculaire, ce qui n’a fait qu’attiser les curiosités.

Un film réalisé par J.J. Abrams, le papa de Lost et produit par le légendaire Steven Spielberg ne pouvait qu’attirer l’attention.

Une grande question se pose alors: Est-ce que ce film tient toutes ses promesses? Est-ce une bonne idée que d’aller le voir?

Je vais essayer de répondre à ça en vous offrant une critique le plus objectivement possible.

Comme c’est devenu une tradition chez moi, avant de rentrer dans le vif du sujet, permettez-moi de vous offrir le résumé officiel ainsi que la bande-annonce (en version originale sous-titrée)

le synopsis:

Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu’ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoins d’une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu’il ne s’agit pas d’un accident. Peu après, des disparitions étonnantes et des événements inexplicables se produisent en ville, et la police tente de découvrir la vérité… Une vérité qu’aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer.

La bande-annonce:

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Nous pouvons maintenant commencer!

Le film:

Comme vous avez pu le lire dans le synopsis, l’histoire se passe fin des années 70 dans cette ambiance très particulière que l’on retrouve dans les films tournée dans ces années là.

Pourquoi commencer par vous expliquer cela?

Car ce film ne sera certainement pas perçu de la même manière pour les personnes nées entre 90 et 2000, que ceux né entre 70 et 80 sans compter la vision de ceux venus au monde encore avant.

En réalité Super 8 est remplie de petit clin d’œil aux film des années 80, entre Les Goonies, E.T., La renontre du 3e type…etc, on a droit à presque tous les grands titres du genre.

Si comme moi ces longs-métrages ont bercé votre jeunesse, un petit air de nostalgie vous envahit à la vision de super 8.

Pour les autres, le film aura certainement une autre saveur.

Et d’ailleurs, quelle saveur à ce long métrage?

La scène d’ouverture glaciale dans tous les sens du terme, qui contraste avec le début tangible de l’aventure dans un décor estivale, vous montre directement la qualité de la mise en scène. J.J Abrams c’est emmener ses spectateurs dans son imaginaire.

Dès les premières minutes, on est plongé dans l’univers du héros, car si le film tourne autour d’une petite bande de jeunes, c’est bien Joe Lamb (joué par Joel Courtney) qui est le moteur de l’histoire.

Si on a bien en trame de fond cet accident de train, le fameux « monstre » qu’il renferme, tout cela n’est qu’un MacGuffin, un bon prétexte pour parler d’amis qui tournent un film avec les moyens du bord, un bon moyen de montrer comment le jeune héros tombe amoureux de la plus jolie fille de la classe qui accepte d’être actrice dans leur film. Un bon moyen de montrer que les enfants arrivent à passer par-dessus les problèmes existentiels de leurs parents, un bon moyen de montrer l’amitié sans faille,  un bon moyen de mettre de l’action dans un film qui, il faut l’avouer, sans ça aurait été plutôt plat.

Cependant, l’ajout de cet événement donne beaucoup de relief à l’histoire.

C’est certain que le tout est un peu bateau, on devine très vite les tenants et les aboutissants de l’intrigue. Pour autant, on se laisse prendre au jeu et on a plaisir à voyager dans ce petit monde, qui quelque part fait rêver.

De plus, pour ne rien gâcher il faut avouer que le jeu des acteurs, surtout les plus jeunes, est exceptionnel.

Un Joel Courtney qui assume plus que bien son rôle, servi dans ses répliques par une exceptionnelle Elle Fanning qui n’a rien à envier à sa grande sœur (Dakota) qui est pourtant une actrice hors pair!

Le reste du casting est du même niveau et cela donne beaucoup de force à ce film qui sans d’excellents acteurs ne serait pas aussi agréable à regarder.

Conclusion:

Super 8 est plutôt impressionnant, pas grâce à son story-board, qui est plutôt simpliste au final, mais grâce à une très belle mise en scène (la scène d’ouverture, l’accident de train, la scène du maquillage en Zombie de Elle, ou encore la scène de fin, sont des moments réellement magnifiques tournés avec beaucoup de justesse) et  à une superbe gestion de la lumière, de la photo et surtout grâce à une très bonne brochette d’acteurs.

Super 8 est loin d’être le film de l’année, mais c’est un long métrage très agréable, qui vous fera passé deux heures de détentes bien sympathiques.

En prime, si certains films cités plus haut ont accompagné votre enfance, ce sera un grand plus.

Alors oui, je vous conseille de dépenser un peu d’argent pour voir ce spectacle sur grand écran, car si ce n’est pas le meilleur film du monde, c’est un film très attachant que l’on a beaucoup de plaisir à visionner!

Petites infos en plus:

Je ne pouvais pas parler de ce film sans vous donner deux petites infos amusantes et importantes.

Piratage:

Depuis déjà plusieurs semaines tourne sur le net une vidéo de qualité exceptionnelle du film.

En effet, ce serait un DVD de promotion qui aurait été piraté et mis à disposition des internautes.

Si ce n’est pas la première fois que ça arrive, c’est l’une des rares fois ou les pirates n’ont pas retiré le « watermark » (nom incrusté en filigrane) qui permet d’identifier la copie d’origine.

C’est ainsi que l’on apprit que cette copie pirate était directement tirée du DVD offert à Howard Stern le fameux animateur radio.

Je pense que lors de la prochaine promo d’un film, notre cher Howard ne sera plus sur la liste de ceux à qui il faut envoyer le DVD.

Un film dans le film:

Comme vous l’avez compris, nos jeunes héros tournent un film en super 8 dans ce long-métrage, pour être plus précis un film de zombies.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que l’on retrouve l’intégralité de ce petit court métrage durant le générique de fin. (ne partez donc pas tout de suite quand le film se termine)

Ce qu’il faut savoir, c’est que ce mini-film, dans le film, a vraiment été écrit et mis en scène par les jeunes acteurs de Super 8.

Un bel hommage au cinéma qu’il ne faut pas rater!