Colony Capital qui avait racheté le PSG à Canal + en 2006, a revendu 70 % du club à Qatar Investment Authorities, le début d’une nouvelle ère pour le club de la Capitale ?

 

Faisons d’abord un rapide point sur la situation du PSG depuis 2006 : Canal + actionnaire historique du club décide de se retirer et met donc en vente le club. A cette époque un homme se positionne pour acheter le PSG : Luc Dayan. Il n’est pas fortuné mais à une grande connaissance du monde du football pour y avoir longuement travaillé. Il se cherche donc des partenaires et trouve déjà à l’époque des investisseurs qataris. L’affaire semble bien engagé jusqu’à ce qu’un élu parisien de gauche clame haut et fort dans la presse qu’il trouve anormal que des Qatariens rachète un club français, vexé de cet affront public ces derniers se retire et n’investiront donc pas leurs millions de dollars à Paris. Dayan croit alors trouver une roue de secours et s’alliant avec Colony Capital. Mais à sa grande surprise Colony Capital rachète donc le PSG ( en prenant possession de 66,7 % des parts) mais avec l’aide non pas de Dayan mais de Butler Capital Partners une société d’investissement française qui acquiert les 33,3 % restant. (En 2008 Luc Dayan a intenté un procès à Colony Capital pour «  rupture unilatérale des mandats de négociation et d’investissement »)

En janvier  2008 Butler Capital Partners insatisfait du retour sur investissement que procure le club décide de céder 28,8 % des parts à Colony Capital pour porter ses parts à 4,5 % et celles de Colony Capital à 95,5 %. Mais Colony Capital est aussi avant une société qui cherche à rentabiliser son investissement ce qui n’arrive pas, il décide donc de façon discrète de vendre le club sans vraiment l’annoncer officiellement et donc après des négociations discrètes mais efficaces Qatar Investment Authorities (QIA) représenté par le Cheick Tamin Bin Hamal Al-Than qui n’est autre que le prince héritier de l’émirat, et l’organisateur au Qatar de la coupe du monde 2022.

Voila donc le PSG au même rang que Malaga propulsé parmi les nouveaux riches du football en essayant de connaitre une réussite plus rapide que City ! Alors vous me direz où est le négatif dans tout ça ? Il y a de l’argent et de l’ambition. D’ailleurs Gameiro a déjà signé, Leonardo est le nouveau directeur sportif  il pourrait amener dans ses valises Lucas Rodrigues Moura da Silva un espoir brésilien et les rumeurs annoncent grand nombre de joueurs au PSG Ménez, Borrielo, Berbatov etc…

Seulement Rome ne s’est pas construite en un jour, et on ne bâtit pas une équipe gagnante avec une pléiade star en un an, Manchester City est l’exemple parfait. Malgrè des recrues de grandes qualitées Silva, Milner, les frères Touré, Tevez, Adebayor, Balotelli, etc… n’a à ce jour décroché qu’un titre en trois ans une F.A Cup.

Mais ce qu’il est à mon sens intéressant de se poser comme question en ce jour c’est : Est-ce que le rachat Quatariens intervient au bon moment ? Le PSG est un club mouvementé changements de dirigeants, d’entraineurs et hooliganismes récurrents.  Depuis que Robin Leproux a été intronisé président du club et qu’on a fait appel à un ancien de la maison Kombouaré pour entrainer l’équipe le PSG s’est alors armé de joueurs solides et expérimentés Coupet, Giuly, Makelele pour encadrer des jeunes comme Sakho ,Erding, Hoarau. Les hooligans ont disparu du parc  et puis surtout le PSG a acquis une stabilité si précieuse dont elle va se retrouver fragilisée par ce changement d’actionnaires mais en coulisse aussi.

 

Car Léonardo ne vient pas les mains vides il veut mettre à profit cette occasion pour monter un grand club Leproux a perdu tous ses pouvoirs ou presque au profit de ce dernier, et semble de plus en plus sur la sellette  même s’il a été confirmé dernièrement. Kombouaré a peu de chance de lutter contre un Ancelotti ou un autre entraineur de poids le remaniement s’annonce donc lourd !

La réussite de ce projet est à quitte ou double car il ne faut pas non plus que les résultats tardent à venir sous peine de voir les Qatariens se lasser de cette situation. Ceci dit leur démarche n’est pas innocente Lyon a laissé vacante la place du roi de France et Paris qui est la seule capitale d’Europe à ne pas tirer profit de sa situation géographique et économique a un très fort potentiel commercial mais cela seulement si les titres suivent, ils savent certainement ou ils mettent les pieds et s’entourent de gens compétents.

Paris va t’il enfin devenir un club qui pèse sur la scène internationale, ou n’est-ce qu’un énième feu de paille ? Car Paris doit passer d’un coup d’un club qui ne fait pas partie des favoris pour le titre de champion à une équipe qui doit s’imposer rapidement comme un grand d’Europe. A la différence de City ou quand les investisseurs sont arrivés ils ont d’bord fait confiance à une grande partie des gens en place. Ici on prône le changement brutal avec Leonardo qui est plus compétent en tant que directeur sportif qu’en tant qu’entraineur, et un entraineur de renommée mondiale.

Le renouveau parisien peut faire rêver à nouveaux les français nostalgiques de revoir des stars en France, et surtout une chance de revoir un jour un club français soulever la coupe aux grandes oreilles la plus mythique pour les clubs, espérons maintenant que les français adhérent au projet et que les autres équipes françaises soient tirés vers le haut.