Dernièrement est apparue une campagne contre le tabou recouvrant le viol conjugal.

 

 

Le viol conjugual désigne un rapport forcé entre deux personnes mariés (ou en couple) et il s’agit surtout de ne pas faire l’amalgame entre pseudo devoir conjugal et relation sexuelle sans consentement ! En effet rares sont les femmes qui osent déclarer avec été violées par leurs maris, considérant, du fait  d’une certaine pression de la part de la société, qu’il s’agit d’une obligation de satisfaire toutes les demandes sexuelles de leurs conjoints.

 

Ici intervient la campagne publicitaire, en réalité toute femme (comme tout homme ) a tout à fait le droit de dire non à son conjoint lorsqu’il ou elle ne désire pas de  rapport sexuel. La sexualité d’un couple doit découler d’une envie et non d’une obligation ! A partir du moment ou une personne ayant clairement dit non pour un rapport se retrouve forcée à l’accomplir (même si il s’agit d’un mari, d’un fiancé, d’un petit ami ou autre ) il y a viol !

 

 

La campagne publiscitaire vise à pousser les femmes à parler sur ce domaine, d’autant que le viol conjugual n’est malheureusement pas un cas isolé.  En France c’est en 1990 seulement qu’est reconnue une loi identifiant le viol entre époux.

 

Dans le spot publicitaire disponible sur Youtube, et bientôt sur les écrans, on peut apercevoir une femme s’exprimer avec les paroles et le discours de son mari notamment sur le sujet du devoir conjugale. On estime près de 75 000  femmes victimes de ce crime chaque année mais les statistiques restent très difficile à établir sur un tel tabou. Très peu aboutissent à une plainte, la campagne tends à renverser la donne.

 

 

N’hésitez pas à aller visionner le spot qui est tout de même l’un des premiers du genre et à le relayer. Le viol conjugal reste une triste réalité, un crime difficile à punir car bien souvent retranché derrière les murs d’une chambre.

Pour le site de l’association :  http://www.cfcv.asso.fr/.

Pour le numéro : 0 800 05 95 95 (appel gratuit et anonyme )