Douce rencontre dans l’insouciance de l’enfance
Où sans préjugés nous avons fait connaissance
Souriants, insouciants, nous avons entamé la vie
Tu m’as dit ton nom => Tu t’appelais Ami

A chaque épreuve dans mes bras tu pleurais
A chaque soucis mon conseil tu demandais
Sur le dur chemin d’une vie semé d’embuches
Nous nous sommes relevés toujours malgré les chutes

Mais le temps est passé
Les caprices se sont multipliés
Rien ne te satisfaisait plus
Tu voulais toujours plus

Las de cette misère
Qui nous rendait amers
Fallait arrêter les frais
ADIEU ! Et cela SANS NULS REGRETS.

Source photo: tout-aide.info