Aujourd’hui est un jour tout à fait spécial, car, si tout va bien, la navette spatiale Endeavour va effectuer son dernier vol.

En effet, c’est à 14h56 que l’engin devrait décoller de Cap Canaveral en Floride.

Ce vol était initialement prévu fin avril, et a été reporté en raison de problèmes électriques.

Penchons-nous un peu sur cette navette et sa  dernière mission.

Qui n’a pas rêvé d’être un jour astronaute et de connaitre les joies d’un vol orbital pour se sentir en apesanteur?

J’avoue que moi j’en ai rêvé, quand j’étais petit je me voyais bien à bord de lun de ces engins.

Comme nous ne sommes pas là pour parler de nos rêves d’enfants, commençons avec…

Un peu d’histoire:

Première question que l’on peut se poser:

Endeavour, c’est quoi?

Je dirais, Endeavour, c’est ça!

En effet, à la base c’est un bateau, c’est même le fameux bateau du mythique capitaine James Cook, celui-là même qui a donné son nom aux célèbres îles du pacifique.

C’est donc en l’honneur du bateau de l’explorateur que la dernière navette de ce type construite par la NASA a été baptisée ainsi.

Avant elle, il y en a eu trois autres, une a été détruite et les deux autres font encore partie de la flotte:

  1. Challenger (qui a explosé en vol en 1986).
  2. Discovery (qui fera sa dernière mission fin juin)
  3. Atlantis (qui est officiellement à l’arrêt définitif)

Une partie des pièces des deux dernières ayant été utilisées pour construire Endeavour.

Sa construction commença en 1987, et sa première mission fut effectuée le 7 mai 1992 sous la désignation STS-49.

Elle aura en tout effectué 25 missions, dont celle du jour et la dernière pour elle,  nommée STS-134.

En quoi consiste sa dernière mission?

En plus d’apporter des pièces et de continuer à assembler l‘ISS, la navette va livrer et monter une expérience primordiale pour la physique.

Les astronautes vont monter le Spectromètre magnétique Alpha (AMS).

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Cette machine est faite pour observer les rayons cosmiques à forte énergie et ainsi essayer de trouver de la matière noire.

L’expérience est des plus importante, car selon la relativité d’Einstein notre univers serait composé à plus de 80% de matière noire que jamais personne n’a pu détecter.

Autant dire qu’il est troublant de savoir que la plus grande partie de ce qui compose notre univers est une matière qui n’existe (pour le moment) que dans les équations des physiciens.

Cette expérience est donc d’une importance capitale pour consolider notre physique actuelle…ou la faire s’écrouler.

La fin:

Dans 16 jours la navette retournera sur terre pour y rester définitivement.

Fin juin, c’est Discovery qui va elle aussi s’envoler pour sa dernière mission et ainsi mettre un terme définitif à ce programme spatial qui aura duré une trentaine d’années.

La question que l’on se pose est de savoir comment la NASA compte se rendre dorénavant dans l’espace?

Quand a été prise la décision d’arrêter le programme des navettes, il était question de construire un nouveau lanceur basé cette fois, non pas sur l’idée d’une navette, mais sur celle d’une fusée.

Ce projet était nommé Orion, cependant le président Obama, au vu de l’avancée limitée et du coût de cette opération, a décidé d’y mettre fin.

C’est ainsi que la NASA s’est tournée du côté du privé pour transporter le fret et les astronautes dans l’espace.

L’appel d’offre a été lancé et pour le moment quatre projets retiennent l’attention de la NASA qui au final n’en choisira qu’un ou deux.

La quête de l’espace est loin d’être finie, mais elle prend des chemins que l’on n’attendait peut-être pas.