L’état français semble bien décidé à se battre, par tous les moyens possible, contre l’immigration et ce en ayant recours aux pires moyens à disposition.

Ainsi le 4 mai, la commission mixte paritaire à restreint drastiquement la possibilité d’étrangers gravement malades à avoir accès au droit de séjour. Diverses associations, ainsi que des membres du milieu hospitalier, se disent ouvertement choqués face à une telle décision ! D’autant que les supposées dérives du droit de séjours aux malades qui expliqueraient qu’une telle proposition de loi passe sont difficiles à percevoir ! En effet, parmi les demandeurs de séjours en France seul 1% ont recours à ce type de droit. Et tous, bien sur, ne sont pas dans le cas de « dérives ».

 

Aujourd’hui la possibilité pour qu’un étranger obtienne ce permis serait que le soin ne soit pas disponible sur sa terre natale. Néanmoins, il y a un écart immense, bien trop souvent oublié par les politiques, entre l’existence d’un soin dans un pays et la possibilité d’y avoir accès !

 

 

A noter que cette loi est également dénoncée par les associations comme un moyen de renvoyer à une mort certaine de nombreux étrangers sur le territoire et ayant véritablement besoin de soins qu’ils ne pourront pas trouver ou trop tard, chez eux.

 

Des pétitions circulent d’ores et déjà sur le net pour faire reculer et définitivement abolir un tel amendement. Je ne peux que vous appelez à les signer.

 

Sur ce … l’acte tue.