En ce moment le monde étudiant dans sa grande majorité est secoué par une vague de panique, les examens divers et variés concernant les différentes institutions se profilent à l’horizon. Brrr (moi je suis tombée dans les partiels, et j’en ai encore une floppé qui m’attend).

Mais plus que la période des examens et des concours quise profile, il est également temps de nous atteler au sempiternel remplissage de dossier pour les demandes d’intégration aux filières choisies.

Une grande tendance se dessine ces dernières années qui est celle, pour les nouveaux bacheliers ou les prépa, de préférer les écoles de commerce à la fac. A tord ou à raison ? Vaut-il mieux choisir la voie des grands diplomes publics ou le secteur privé ? Le prix des écoles étant élevé, est ce que cela vaut vraiment le coup ? La fac peut-le encore nous permettre de trouver travail ?

Deux élèves (restés anonymes et issus de cursus différents) témoignent :

 

 

Eleve A en école de commerce de Bordeaux BEM

 

As tu hésité longtemps entre préparer les écoles de commerce ou rejoindre l’université ?

 

Non mon choix s’est tout de suite porté sur une école de commerce. J’ai été attiré par les nombreuses possibilités qu’offrait ce type de structures : le travail en groupe, les oraux, les langues, les stages en entreprises… Pour moi c’était vraiment le pari gagnant si je voulais m’insérer au plus vite et plus facilement dans la vie active. De plus les écoles de commerce mettent à disposition un réseaux d’anciens qui est un plus pour notre génération et pour partir à l’étranger il n’y a rien de mieux.

 

Donc pour toi ces possibilités étaient absentes de l’université ?

 

L’université offre quelques avantages mais il est clair qu’en ce qui concerne la France c’est une structure dépassée par les demandes du milieux du travail. Aujourd’hui on demande aux étudiants sortant d’avoir déjà de l’expérience, d’être prêt « à l’emploi » en quelque sorte. Or l’université se contente d’offrir des années d’études de plus en plus longues sans véritable moyen de professionnalisation. Faire un stage à l’étranger est possible mais les démarches sont longues et bien moins rodées qu’en école de commerce.

 

Qu’as tu fait pour intégrer une école de commerce ?

 

J’ai étais deux ans en classe préparatoire HEC et ensuite j’ai passé les divers concours pour intégrer et enfin les entretiens d’admission

 

A quel métier te prépares tu ?

 

Chef de projet dans le développement durable et les énergies renouvelables et je pense avec trouvé le bon cursus.

 

Maintenant que tu as intégré une école y vois tu des désavantages ?

 

Les écoles de commerces sont beaucoup trop chères. C’est la seule chose que je regrette. L’université au moins  est ouverte à tous. Pour les écoles de commerce ça grimpe vite à 8000 euros l’année voir plus. Et on parle que des faits d’inscriptions, mais en dehors de ça il faut pouvoir manger, payer le loyer si vous habitez seule, les frais liés à la vie de tous les jours… On se retrouve endetté avant même de recevoir un salaire. On devrait tout de même limiter ce type de domaine et mettre un ola quand ça va trop loin.

 

Je te remercie

 

 

Eléve B en université Sorbonne Paris 4

 

As tu hésité longtemps entre préparer les écoles de commerce ou rejoindre l’université ?

 

Sincèrement oui. L’université n’était pas a priori mon choix premier. J’ai pensé à divers autres cursus y compris l’école de commerce. D’autant que je suis issus d’une classe préparatoire aux grandes écoles et que là-bas on te pousse à passer les concours plutôt que de rejoindre l’université. Et en ce moment c’est clairement les écoles de commerce qui ont le vent en poupe.

 

Finalement qu’est ce qui t’as décidé pour l’université ?

 

Le prix des études tout d’abord. L’école de commerce me paraissait excessif, ne serait que de passer les concours me faisait atteindre des sommes astronomiques j’ai préféré attendre. De plus l’université me permettait d’intégrer tout en murissant mes choix. Je voulais finir ma licence afin de valider mes trois ans et bifurquer à partir de là n’est pas bien compliqué. L’université est plus souple au niveau des cursus, pour peu qu’on sache ce que qu’on veut il est toujours possible de s’arranger. Et surtout on peut découvrir d’autres matières avec le principe des sciences connexes par exemple. C’était un bon argument.

 

Pour toi l’école de commerce est trop rigide au niveau des cursus ?

 

Pas forcément, disons que j’ai eu comme une impression de formatage. Je me suis rendu à pas mal de rencontre et portes ouvertes et chaque fois les représentants vendaient le même type de débouché : DRH au sein d’entreprises de luxe ou chef de projet pour une entreprise international. Je connais beaucoup de personnes formées pour travailler en entreprises et pour la plupart elles travaillent dans une chaîne agro-alimentaire, une petite entreprise privé ou sont DRH dans un hotel. Pour moi l’école de commerce est certes un plus mais en ce moment on le vend sous un emballage qui sonne faux. Néanmoins l’attrait reste entier, une bonne école de commerce peut vraiment être un passeport viable par la suite, encore faut-il en intégrer une bonne. Or aujourd’hui la moindre petite école se permet de demander des sommes astronomiques alors qu’elles ne même pas côtés sur le monde de l’emploi.

 

Qu’as tu fait pour intégrer une université?

 

J’ai rempli le dossier que j’avais téléchargé sur le site et joins les papiers demandés.

 

A quel métier te prépares tu ?

 

En ce moment la recherche me passionne, mais j’aimerais travailler comme attaché territoriale.

 

Maintenant que tu as intégré l’université y vois tu des désavantages ?

 

Il manque un savoir faire c’est certain. Je regrette qu’il n’y ait pas de réseaux vraiment mis en place ou plus de projet en association. C’est peut-être un peu trop individualiste, quand on sort d’une classe préparatoire ou juste du lycée, c’est déconcertant de se retrouver dans un milieux ou personne ne te connait et ou tu vois un professeur une fois par semaine. On est laché dans le grand bain et il faut apprendre à nager vite.

 

Merci beaucoup