J’ai découvert cette pratique il y a quelques années avec une vidéo très amusante (que je ne retrouve plus) de personnages de World Of Warcraft jouant dans une comédie musicale.

Mais je vous parle de Machinima sans vous expliquer de quoi il s’agit, alors question:

Le Machinima, c’est quoi?

Nos amis de Wikipedia, toujours à nous simplifier la vie avec des termes accessibles à tous, désigne-la chose ainsi:

Le mot machinima désigne à la fois un ensemble de techniques de production audiovisuelle utilisées conjointement, et un genre cinématographique (regroupant bien entendu les œuvres réalisées au moyen desdites techniques).

Vous n’avez pas compris? Normal! Je vais vous donner une explication plus simple:

L’excellent site machinima.fr donne quant à lui cette définition:

Machinima [ma-shee-nee-ma] est la contraction de trois mots : machine, animation et cinéma. Ce terme se rapporte aux films réalisés à partir d’univers virtuels, et plus particulièrement ceux des jeux vidéos. C’est un néologisme qui désigne à la fois un type de film (réaliser une machinima), et une technique d’animation (réalisé en machinima). Le mot il a été inventé par le réalisateur Hugh Hancock (Strange Company) et le programmeur Anthony Bailey (Quake Done Quick) afin de trouver un terme générique pour remplacer celui de quake-movie, devenu désuet avec l’apparition de films réalisés avec d’autres jeux que Quake …

Autrement dit, c’est faire d’un jeu vidéo un film.

Mais comment est née cette idée?

Tout commence il y a fort longtemps…Enfin, fort longtemps du point de vu de l’informatique, puisque c’est dans la fin des années 90 que le genre a vraiment débuté.

Il est très difficile de dire exactement quand et qui a fait le premier Machinima. Tout le monde s’accorde sur le fait que les premiers films du genre ont été créés sur le jeu Quake.

Pour autant, les balbutiements de cette technique sont nés avec des jeux comme Doom qui permettaient de filmer les séquences de game-play pour ensuite les montrer aux autres fans du jeu.

Mais c’est surtout ces dernières années que le phénomène a pris beaucoup d’ampleur.

Grâce au moteur 3D très puissant et à la possibilité de choisir et placer ses « caméras » virtuelles comme on le désire, sans compter les possibilités de montage toujours plus simples, ce genre a pris son essor.

À tel point qu’il existe maintenant des festivals pour ces de film.

Quels sont les jeux les plus utilisés?

On peut créer ses films avec toutes sortes de jeux. En réalité tout dépend de l’imagination des concepteurs du court ou long métrage.

Pour autant, des jeux tels que World Of Warcraft, Les Sims, GTA4 …etc, de par leur souplesse, capacité à scénarisé les scènes et les nombreuses possibilités de placer ses caméras sont les chouchous du genre.

Quel genre de film trouve-t-on?

Ici, aussi incroyable que cela puisse paraitre, on trouve de tous les genres.

Des courts métrages, des longs métrages, des comédies, des drames, des films policiers, loufoques, de gangster, j’en passe et des meilleurs.

Les longs métrages sont un peu moins représentés de par la difficulté technique et le temps consacré à faire des films d’une telle longueur.

Par exemple, en fin d’article je vous présente quelques films, le premier de la liste est un long métrage qui se nomme « The trashmaster« , il dure 1h30 environ, a été fait depuis GTA4 et il a demandé plus de deux ans de « tournage » et montage avant que le projet soit fini.

On imagine aisément la difficulté, mais justement:

Comment faire ce genre de film?

Nous allons à nouveau nous tourner du côté de machinima.fr qui explique cela à merveille:

Il y a deux écoles. La première consiste à réaliser le film entièrement dans le moteur du jeu sous forme de démo ou de mod et le distribuer via internet. Les possesseurs du jeu peuvent alors charger le film et le rejouer – le recalculer – en temps-réel sur leur ordinateur. Les premiers quake-movies et les films réalisés avec UT 2003 utilisent ce principe.

La seconde école consiste à capturer l’image du jeu à l’aide d’un outil comme Fraps, qui va agir comme un magnétoscope : installez puis lancez Fraps, lancez votre jeu, répétez l’action, démarrez l’enregistrement, jouez la scène, terminez l’enregistrement, quittez le jeu et voilà ! Votre scène existe maintenant sous forme de fichier vidéo prête à être montée dans votre logiciel de montage favori… Avec le temps, les techniques se sont mélangées. Ainsi il est courant d’utiliser les fonctions internes d’enregistrement de démo pour faire ses prises, puis de charger Fraps, positionner sa caméra, et exporter les bonnes prises sous forme de fichiers vidéo. Ensuite il ne vous reste plus qu’à monter les prises de vues dans Windows Movie Maker , Final Cut etc. ; et efin publier votre film sur internet en DivX , Quicktime ou tout autre format !

Dans l’absolue, cela semble simple, pourtant il y a de nombreuses difficultés à surmonter pour que le film soit un chef-d’œuvre plutôt qu’un navet!

Il faut penser au scénario, à la musique, au dialogue, au bruitage…etc.

C’est un vrai travail, ou on trouve même des spécialistes de chaque discipline, notamment des scénaristes, des doubleurs, des monteurs…etc.

Si vous voulez vous lancer dans un tel projet, je ne peux que vous conseiller de vous adresser à des spécialistes, et pour ça, encore un fois une seule adresse (promis, on est pas sponsorisé par ce site) machinima.fr où vous trouverez toutes les bases et un forum pour poser vos questions.

Quelques films

Et pour le plaisir, voici quelques films pour vous montrer ce que l’on peut faire et trouver, avec le premier qui pour moi est une perle du genre:

The trashmaster:

Toilettes de Geeks – épisode 1:

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Mario VS Spartan 2 (en anglais):

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Il y en a bien sûr des milliers d’autres, que vous allez découvrir avec plaisir au fil de vos recherches.