Peut-être vous souvenez-vous d’une information qui date de l’été dernier?

C’était au mois de juillet, une cargaison de champagne avait été remontée des bas fonds de la mer Baltique.

Trouvée dans l’épave d’un bateau qui a coulé entre 1825 et 1830, ce qui fait que les bouteilles qui était à son bord n’ont pas loin de 200ans.On y avait trouvé deux marques différentes, le Juglar, disparu aujourd’hui et jadis implanté à Châlons-en-Champagne, puis de plusieurs bouteilles de la maison Veuve Clicquot.

Le plus incroyable était que la mer avait parfaitement conservé cette cargaison et que le champagne est à l’heure actuelle encore bon.

Pour preuve, des oenologues y ont gouté et ont confirmé que le breuvage était tout à fait bien conservé.

C’est d’ailleurs dans l’idée de les garder dans un parfait état qu’ils ont décidé de changer les anciens bouchons pour les remplacer par des nouveaux.

C’est ainsi qu’ils ont annoncé hier avoir découvert une troisième marque pour ces champagnes, en lisant au dos des bouchons les inscriptions.

En effet, la mer ayant fait son office en conservant le précieux liquide, elle a mal mené le papier qui était sur les flacons, et la plupart des étiquettes n’étaient plus lisibles.

C’est donc à l’arrière du bouchon qu’ils ont découvert que sur les 150 bouteilles, quatre appartiennent à la maison Heidsieck.

Ce qui fait de ces quatre bouteilles les plus vieux millésimes de cette maison qui existe toujours aujourd’hui.

Ce qui par la même occasion fait de ces quatre flacons, les bouteilles de champagne les plus rares et le plus cher du monde, estimé à plus de 100’000€ la bouteille.

J’espère que celui qui va les acheter aux enchères saura en profiter.

Santé!