Hé oui comme tout le monde le sait déjà aujourd’hui nous fêtons l’Halloween...mais d’où vient cette tradition au juste?


Halloween tire son origine d’une fête celtique La Samain qui se faisait le dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre pour célébrer leur nouvel an.

Le mot Halloween vient de la contraction des mots All Hallows’Eve (le Eve c’était pour Evening qui veut dire soirée en anglais). Ce qui signifie la veille de la Toussaint!

Les celtiques n’avaient que 2 saisons dans l’année, une saison sombre et une saison claire!

La Samain était donc une fête pour commencer la nouvelle année, dans la saison sombre, et selon leur croyance, laissait une ouverture vers le monde des Dieux!

Cette fête fut beaucoup utilisée pour les contes Irlandais, car elle était propice pour les histoire magique où mythique étant donné que les portes des Dieux (bons et mauvais) était ouverte pendant cette fête uniquement!

Puis elle fut importée aux U.S.A. au milieu du 19èmes siècle, par les immigrés Irlandais, Gallois et Ecossais qui fuyaient la famine.

Mais dans Halloween, ce qu’on retient le plus maintenant c’est la citrouille et les déguisements.

Mais pourquoi une citrouille?

Je pense que presque tout le monde connait déjà l’histoire de Jack O’Lantern, pour ceux qui ne la connaisse pas encore voici une description de Wikipédia:

Jack-O’-Lantern est probablement le personnage le plus populaire associé à l’Halloween. Il nous provient d’un vieux conte Irlandais.Jack aurait été un maréchal-ferrant irlandais, avare, ivrogne, méchant et égocentrique.

Un soir, alors qu’il était dans une taverne, Jack bouscula le diable. Ce dernier, comme à son habitude tente de convaincre Jack de lui laisser son âme en échange de faveurs diaboliques… Sur le point de succomber, Jack demande alors au Diable de lui offrir un dernier verre avant qu’il n’accepte le pacte.

Le Diable se transforme alors en pièce de six pence afin de payer le tavernier. Prestement, Jack empoigne la pièce et la glisse dans sa bourse. Or, celle-ci contient une croix d’argent : le Diable ne pouvant plus se retransformer, est prisonnier sous la forme de cette petite pièce !

Jack obtint alors du Malin qu’il ne vienne pas réclamer son âme avant que ne se soient écoulées dix années…

Le Diable accepte…

Dix ans plus tard…

Jack rencontre le Diable sur une route de campagne : ce dernier réclame son dû. Jack réfléchissant à toute allure dit alors : « Je vais venir, mais d’abord pourrais-tu cueillir une pomme de cet arbre pour moi ? ». Le Diable grimpe sur les épaules de Jack et s’accroche aux branches du pommier. Jack sort alors son couteau et sculpte une croix sur le tronc de l’arbre… Coincé de nouveau ! Le rusé maréchal-ferrant obtient alors du Diable la promesse qu’il ne prenne jamais son âme… Sans autre solution, le Diable accepte et Jack efface la croix du tronc.

Quelques années plus tard, Jack meurt.

Mais il se voit refuser l’entrée du paradis à cause de sa vie d’ivrognerie. En désespoir de cause, il se rend chez le Diable : aux portes de l’enfer, celui-ci lui rappelle qu’il ne peut pas prendre son âme… « Mais où vais-je aller ? » demande Jack. « Retourne d’où tu viens » lui répond le Diable ! Il faisait nuit, froid et un grand vent soufflait. Jack demanda alors au Diable si il n’avait pas de quoi l’éclairer sur la route. Dans un geste de bonté, le Diable lui donna une braise (cela ne manquait pas chez lui…). Jack la mit dans un navet qu’il mangeait pour la protéger du vent glacé. Depuis lors Jack est condamné à errer comme une âme en peine au milieu des ténèbres… Le terme « Jack à la lanterne » apparu en 1750 désignait à l’origine un veilleur de nuit ou quelqu’un portant une lanterne. La tradition irlandaise de creuser des navets lors de la nuit d’Halloween (en souvenir des âmes perdues comme celle de Jack) fut vite remplacée, lors de l’exode massif des Irlandais vers les Amériques en 1845-50 (Grande famine en Irlande) par l’envie de creuser des citrouilles qu’ils trouvèrent sur place. Cette tradition, tombée dans la désuétude, n’est redevenue vivace aux Etats-Unis que depuis une quinzaine d’années. Les citrouilles utilisées sont d’une variété particulière de ce cucurbitacée orange appelées « Jack-o-Lantern » , elles sont devenues rapidement le symbole majeur de la fête d’Halloween grâce à leur forme régulière, rappelant un visage et la facilité avec laquelle on peut les creuser.

Maintenant, il ne me reste plus qu’a vous souhaiter un Happy Halloween ;)